26 mars 2019

Pour vivre, simplement.

  Pour vivre simplement. Avec toujours l’espoir accroché à ses pas Et cette conviction qu’il y arrivera L’homme avance aveugle à tout ce qui n’est pas Conforme à ce but que plus grand il sera. Il change tout trop vite pour même le comprendre Il s’empare de tout dès lors qu’il peut le prendre S’il regarde en arrière c’est toujours sans attendre La leçon du passé qui dira vers quoi tendre. Avec toujours l’orgueil de son intelligence De pouvoir gouverner toute son existence  L’homme entreprend sans cesse sans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2019

Le bruit du ressac.

Le bruit du ressac. As-tu fais comme moi un jour l’étrange rêve  De te retrouver nu et gisant sur la grève  Ne sachant où et quand, tu es quand tu te lèves  Ni pourquoi, ni comment, ni qui ainsi t’enlève ? Tu n’as plus de repères dans ce décor bizarre Une mer et un ciel occupent ton regard Le ressac tu entends, et tu restes hagard  Tu ne sais trop quoi faire en jouet du hasard. Tu es la seule vie dans cet espace immense Et pour seul mouvement sont ces vagues qui dansent Fais-tu un cauchemar, c’est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Il n’y faut point penser.

Il n’y faut point penser. Pour goûter à la vie il n’y faut point penser À tout ce qui demain pourrait plus mal aller Pour savourer l’instant il nous faut ignorer Les malheurs qu’ont les autres ainsi que les dangers. C’est le prix à payer pour trouver une paix Qui sans cela s’envole, aussitôt effacée  Par ce qu’on devrait faire pour pouvoir remédier  Aux erreurs de nos pairs, et pour les congédier. Si on a cette chance de vivre à l’abri Des menaces innombrables et de n’avoir soucis Profitons en alors ça ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Un bon plan vers Planès

Un bon plan vers Planès. C’est un jour de printemps, les crocus sont sortis Le groupe n’est nombreux mais nous voilà partis Vers le point de départ sis à la CABANASSE  Direction le vieux mas bien nommé la Cassagne. Nous marchons dans les gorges de la rivière Têt  On y voit de grands ponts quand on lève la tête  Où passe le train jaune sur la ligne bâtie  Il y a bien cent ans pour ouvrir le pays. La nature s’éveille on entend les oiseaux Déjà les bourgeons pointent au bout des fins rameaux Nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Le chasseur de trésors

Le chasseur de trésors. C’est sur les bords du lac Léman qu’il va chercher la SAUSSURITE Il fait tout ça pour les amants que cette pierre au vrai excite Sachez que cette pierre en fait n’a pas de SEXE Que vous soyez homme ou femme vous la porterez à l’index. Comme il fait chaud il prend un BAIN les doigts de pied en ÉVENTAIL Pour une fois il sourit,  il a une sacrée BANANE C’est pour lui une JOUISSANCE quand les cailloux pour ça il taille Jamais il ne reconnaîtra aussi que comme ça sa vie il gagne. Observez son... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Où est la liberté ?

  Où est la liberté ? Je ne suis que le fruit de hasards improbables Rencontres de gamètes dans un milieu instable Apparu dans un monde que je n’ai pas choisi Dans un lieu, en un temps où tout alors est dit. Certes je vais grandir mais selon le terreau Qui me sera offert, j’irai où non très haut Certes je vais choisir mais entre quelles options Quand la gamme est étroite, je resterai un pion. Où est la liberté quand nos choix sont contraints Que puis-je espérer quand il y a tant de freins ? Le jeu a tant... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2019

Je suis perplexe !

  Je suis perplexe ! Qui donc met à l’épreuve l’espèce que nous sommes Sommes-nous un dessein, pour un autre, nous hommes ? Au cœur d’une expérience bien étrange en somme Des traits au tableau noir qu’un beau jour quelqu’un gomme ? J’avoue je suis perplexe, quel est-donc le contexte ? Le grand génial Darwin nous a positionné  Fruit d’une évolution sur des millions d’années  Sommes-nous un maillon d’une chaîne sans fin Ou le dernier maillon tout proche de sa fin ? J’avoue je suis perplexe, quel est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Les murs invisibles.

  Les murs invisibles. Tous ces murs invisibles érigés entre nous Ces barrières qu’on ne voit mais qui sont tout autour Ces obstacles inconscients qui font que l’on ne noue Ces liens, ces attaches que veut pourtant l’amour. Tout au cœur de nos bulles, tout au creux des cocons Que sans trop le vouloir, tous nous nous construisons Prisonniers de ces corps qui envoient des messages Qui savent ou bien ne savent nous ouvrir des passages. Qu’il faut de hautes échelles pour les franchir ces murs Qu’il faut de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Les douleurs anciennes.

Les douleurs anciennes. On a si mal parfois, que plus rien ne nous touche La douleur a rempli le corps à pleines louches C’est fou comme souffrir peut mettre sur la touche Comme plus rien ne vaut, comme tout ça vous bouche. On devient prisonnier d’une bulle étanche  Seuls en sortent des mots, par quoi elle s’épanche  On rêve d’une chose, de prendre sa revanche Dès que l’on sentira qu’enfin peut être elle flanche. On se promet alors de jamais plus se plaindre Pourvu que la douleur ne vienne nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

En sourdine.

  En sourdine. D’où vient de nos accents cette étrange musique Qui teinte nos paroles et donne à nos répliques  Un parfum de province, une touche gavroche La terre à nos souliers, ou du thym dans nos poches ? De cette mélodie nous ne sommes conscients Elle berce nos oreilles depuis qu’on est enfant Nous en sommes imprégnés comme le fait le miel Nous sommes des tartines pleines de ce soleil. L’accent certains le portent comme on fait d’un drapeau Afin qu’il claque fort, afin qu’il sonne haut D’autres en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]