Où est la liberté ?
Je ne suis que le fruit de hasards improbables
Rencontres de gamètes dans un milieu instable
Apparu dans un monde que je n’ai pas choisi
Dans un lieu, en un temps où tout alors est dit.
Certes je vais grandir mais selon le terreau
Qui me sera offert, j’irai où non très haut
Certes je vais choisir mais entre quelles options
Quand la gamme est étroite, je resterai un pion.
Où est la liberté quand nos choix sont contraints
Que puis-je espérer quand il y a tant de freins ?
Le jeu a tant de règles qu’il le faudra comprendre
Facile pour celui qui saura lesquels prendre
Si je n’ai pas les clefs ou ne connais les codes
Longtemps je errerai, ne sachant où je rôde.
Si j’ai tous les atouts au début dans la manche
Au sein d’une famille où c’est toujours dimanche
Si j’ai un handicap en naissant sur ma route
J’aurai bien plus que d’autres, sur mes chances des doutes.
Où est la liberté quand nos choix sont contraints
Que puis-je espérer quand il y a tant de freins ?
La vie est un combat, c’est ce qu’on nous rabâche 
Certains n’ont rien en main, quand d’autres ont une hache
La chance se mérite, il te faut la gagner
Même si tu n’hérites que de dettes à payer.
Tu pourras si tu peux dans l’ascenseur social
Te glisser si tu veux l’avenir idéal 
Mais l’ascenseur oublie trop souvent ces étages 
Où les gens se débattent dans d’infects marécages.
Où est la liberté quand nos choix sont contraints
Que puis-je espérer quand il y a tant de freins ?
Alors je dois crier pour qu’enfin on m’entende 
Pour ouvrir tous ces yeux aveugles à mes attentes
Alors je dois me battre plus fort pour qu’on m’accorde
Quelque aide enfin pour grimper sur la corde.
Je garde liberté de refuser l’étreinte 
La fatalité est dans les colères éteintes.
Pierre-Jean BOUTET