Les troubles remuements des âmes et des cœurs...

28 décembre 2018

Mes jours de l’an.

Mes jours de l’an. Quand le vent vient siffler en animal blessé  Sur le cœur desséché des grandes branches mortes Quand il vient en passant à pleurer à ma porte Je sens l’hiver avide de mes espoirs glacer. Lorsque les eaux bouillonnent aux débâcles annoncées  Et que tout elles emportent dans les lits débordés  Quand elles viennent lécher les murs de ma demeure J’entends gémir l’hiver, et je n’ai pas de pleurs. Quand la sève transpire aux plaisirs des bourgeons Quand l’énergie respire en printemps... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2018

La tristesse est amère.

  La tristesse est amère  Comme un arrière goût aux forts relents de fièvre Comme celui qu’on a à mâcher du genièvre  Les regrets que l’on laisse bien trop souvent derrière  Et qui réapparaissent quand ils sont découverts  La tristesse est amère  Comme sont les pensées prises de jalousie Quand de trop fortes envies les ont bien envahies Ce qu’on aurait du faire pour garder cet amour Surmonter les barrières qu’il y avait autour. La tristesse est amère  Comme sont les amandes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Jolis carcans.

  Joli carcans. Je voudrai m’évader de ces vers trop tranquilles En déchirer la forme mais ce n’est si facile Serai-je prisonnier de la même musique De ce rythme obsédant, serai-je un fanatique ? Donnez moi un tempo où glisseraient les mots Je veux bien l’allegro qui trouble ce repos Montrez-moi sur quels pieds il me faudra danser Si je dois m’éveiller, pour mieux m’y balancer. Je voudrai le briser le bel alexandrin Pour qu’en mille morceaux, il me lâche la main Mais il est si tenace, ce n’est pas demain ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

A peine...

  A peine.... A peine né  Déjà blessé  Ta destinée  En est marquée A peine né  Bien trop choyé  Un enfant roi Est-ce bien toi ? A peine né  Ta liberté  Dépend des choix Qu’on fait pour toi. A peine né  Un coup de dés  Va décider Ce que tu es. A peine grand Plus un enfant Ton sort dépend  De tes parents A peine grand Quel est ton rang Ton seul talent N’est suffisant A peine grand Tu te défends Où t’es content Selon ton sang. A peine... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

La danse du sabbat.

La danse du sabbat. Le soleil brillait fort en ces jours de décembre  Et les hommes riaient sous cet astre radieux  Oublieux de ces neiges qui se font tant attendre Et qui sont si utiles aux printemps généreux. Le monde a trop chaud mais ne s’inquiète guère  Il continue idiot à se faire la guerre Il n’y a que les manchots à trouver que la terre Devient, mais c’est trop tôt, bien inhospitalière. Entend l’orchestre joue sur le pont supérieur L’eau envahit les cales mais l’esprit est farceur On veut tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Un soir de folie.

  Un soir de folie. Elle est venue ce jour, ce doux soir de décembre  Cela faisait longtemps qu’elle se faisait attendre Dans le bourg où l’on vit, tout au pied du Cambre La salle était pleine impatiente d’entendre Cette artiste à la voix réputée malléable  Qui se produit souvent dans une capitale Point ne fallait rater une occasion pareille Notre petit pays aime trop le soleil. Elle fut à la hauteur de toutes nos attentes Mêlant à l’humour vache et aux voix empruntées  Un registre vocal par le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2018

Sur des mots de hasard.

Sur des mots de hasard. Sur des mots de hasard je frotterai mes lèvres  Sur des vers peu bavards je brûlerai mes fièvres Et tous ces cauchemars qui fuient comme des lièvres Au fond de ces placards aux odeurs de genièvre. Sur des mots silencieux je chanterai ma peine Sur des vers sentencieux qu’on lira avec peine Et tous ces tristes adieux parfois teintés de haine Au fond de meubles hideux aux odeurs marjolaine. Sur des mots épuisés je dirai mes colères  Sur des vers trop usés je dirai mes galères  Et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Les fêtes de famille.

  Les fêtes de familles  Ils rêvent de flonflons, de beaux airs de guinguette Ils veulent oublier, ne penser qu’à la fête  Se griser de lumières, de musique et de rires Ne songer ces moments, qu’à s’amuser et vivre. Alors peu importe le motif, la raison Qui fournit l’occasion d’une belle évasion  On habille à foison toute la maison De boules, de guirlandes et de décorations. On chantera en chœur des chansons à boire  Arrosées comme on sait lorsque viendra le soir On mangera beaucoup, s’en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Toute honte bue.

  Toute honte bue. Quand vous serez à bout et toute honte bue Que vous serez marri du fait de vos abus Vous aurez beau jurer, tout cela jamais plus Vous périrez quand même de ce qui vous a plu. Quand vous voudrez changer, que vous regretterez Il ne sera plus temps pour les machines arrière  Rien ne sert en effet de regarder derrière  Quand c’est le seul futur qu’il vous faut épargner. Vous avez sur les yeux un voile pernicieux C’est la cupidité, toujours plus, toujours mieux, Vous ne sacrifiez que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

La lumière et les doutes.

  La lumière et les doutes. Qu’il a dû en franchir des épreuves et des doutes Le poète sait bien qu’ils seront sur sa route S’il recherche la gloire de façon effrénée  Qu’il sache par avance qu’elle n’est point donnée. S’il s’efforce d’écrire au mieux selon les règles  Il risquera d’y perdre l’essentiel selon moi La sensibilité qui le pousse à tout sortir de soi La poésie est libre comme l’est seul un aigle. Si elle dicte ses normes elles seront des poids Si on joue avec elles des courants aériens ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]