28 août 2017

Cris de rage

  Cris de rage Par des flèches de glace ou des langues de feu Par de grands blocs de roche ou des flots trop furieux Elle hurlera sa hire sous le regard des cieux Pour qu'écoutent les hommes, qu'ils entendent un peu mieux. Quand coulera la sève de la planète bleue Quand mordra la poussière l'homme si vaniteux Quand tremblera la terre, que nous serons peureux Quand océans et mers auront conquis tous lieux, Par mille soubresauts et bien des cataclysmes De ces sautes d'humeur qui traduisent le schisme La fin de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 août 2017

Partout où tu n'es pas...

Partout où tu n'es pas Je ne suis plus moi même lorsque je pense à toi Ce songe doux m'amène un peu plus près je crois Alors je me promène dans l'ombre de tes doigts Ceux dont tu sais que j'aime qu'ils me frôlent parfois, Je ne m'appartiens plus lorsque tu me regardes Toi la seule gardienne de ma vie trop hagarde Il se peut que tu viennes pour ôter ces échardes  Que le temps m'en souvienne plante jusqu'à la garde. Je ne suis plus que toi lorsque tu es à moi C'est ton toi qui est mon toit quand tu veux bien de moi ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2017

Des rats ?

Des rats ? Le corbillard des espoirs a sombré en ténèbres  La valse des pantins fous continue de plus belle Le monde est tout embrumé de ces vapeurs funèbres La ronde des vrais coquins joue sur la balancelle, Des rires de déments s'entendent aux quatre coins Les gestes décadents deviennent la mode Lors que sur l'Olympe, Dieu s'en accommode Les peuples ne voient plus ce qui s'annonce au loin. Tombereaux de mensonges sont répandus dans l'air La vérité n'a plus chance d'être première  Tout est bien sur la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2017

Merveille

Merveille Une peau satinée comme un velours de pêche  Un sourire à la voir qui allume la mèche  Un éclat dans ses yeux dont la lueur m'allèche Que dire de ses cheveux tant j'ai les lèvres sèches  Au dos une cambrure pas pour robe de bure Des gestes si gracieux à fendre mon armure Un pas très naturel qui a fort belle allure Cesser de l'admirer me serait bien trop dur. Une voix dont le timbre n'appartient qu'à un ange Des paroles sincères étrangères aux mélanges  Son envie de tout vivre en rien ne me... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2017

Un appel

Un appel À l'appel de sa voix Je ne reste de bois Cela me prend aux tripes Il faut que je m'agrippe. Le sens de ses paroles Nous rappelle son rôle  Que de nous réveiller  Quand on n'est aux aguets. Elle sait les combats Qu'on mène ici-bas Pour en jouir quand elle manque Elle ne se met en banque. Elle connaît l'histoire Que les heures de gloire  N'ouvre pas forcément  Son chemin pour autant. Elle brandit bien haut Son grand et fier drapeau Quand on l'a dans la peau On est lors son... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2017

Insaisissable

  Insaisissable L'eau est comme nos vies, elle revêt mille formes Il y a celle qu'on boit et qui répond aux normes  Celle où l'on se baigne, pourvu qu'elle soit chaude Celle qu'on vous envoie en simple chiquenaude, Celle qui est glacée comme un jour de décembre  Celle qui s'évapore comme un rêve qui tremble Celle où l'on patine parfois à reculons  Celle qui vous emporte en débâcle au fond, L'eau se montre changeante comme l'est notre humeur Elle dévale violente et avec plein d'ardeur Où elle coule... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 août 2017

Quand la lumière est crue...

Quand la lumière est crue... Quand la lumière est crue, je m'invente des ombres Quand c'est l'ennui qui tue, je n'en compte le nombre Quand la vie est trop nue, je l'habille de sombre Quand la guerre tout tue, je veux fuir les décombres, Quand le noir me saisit, je rêve en solitaire Quand l'ami me trahit, je ne suis en colère  Quand violence est ici, je franchis la barrière  Quand un amour s'enfuit, je me laisse distraire. Toujours en décalage avec réalité  Bien parti en voyage c'est ma vérité  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 août 2017

Des vies uniques

Des vies uniques Nos vies sont uniques et chaque être se vaut  Ce qui est inique, qu'elles ne soient cadeaux Quelques uns au tirage tirent le gros lot Beaucoup c'est dommage, ne montent pas bien haut. Il n'y a de coupables, seul le destin prévaut  Le hasard c'est le diable, on finit au caveau Quelques uns dans la soie, beaucoup dans la dèche  Entre ces deux mondes, il y a peu de brèches. Parmi ceux qui se battent, peu pourront gagner Pas plus que ne le font aussi les résignés  Ce qui sort de la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 août 2017

Que tu me dises oui

  Que tu me dises oui J'ai chevauché les vagues comme à l'égal des dieux Car souvent je divague en regardant tes yeux J'ai plongé dans des gouffres de lave bouillonnante Car j'avoue je me noie dans ta bouche gourmande J'ai frissonné aux vents violents des alizés  Quand je vois de tes reins la ligne se briser J'ai rêvé de voyages en pays interdits Quand je pense à toi et à tous les non-dits. J'en ai perdu la tête dans de sombres forêts  Quand tes cheveux s'envolent au gré des giboulées  J'ai... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 août 2017

Le pacte

Le pacte   Sur tous les bords du lac une frange plus sombre Y marque la hauteur de son plus haut niveau Il reflète les flancs les roches et les coteaux Des sommets qui l'entourent en projetant leur ombre   Des flaques de soleil qui se mirent sur l'eau Où des tas d'alevins paressent au repos Hors des bourdonnements d'insectes énervés Le calme est souverain que rien ne vient troubler.   J'y ai posé mon sac après la longue marche Dans cet endroit sauvage... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]