Merveille
Une peau satinée comme un velours de pêche 
Un sourire à la voir qui allume la mèche 
Un éclat dans ses yeux dont la lueur m'allèche
Que dire de ses cheveux tant j'ai les lèvres sèches 
Au dos une cambrure pas pour robe de bure
Des gestes si gracieux à fendre mon armure
Un pas très naturel qui a fort belle allure
Cesser de l'admirer me serait bien trop dur.
Une voix dont le timbre n'appartient qu'à un ange
Des paroles sincères étrangères aux mélanges 
Son envie de tout vivre en rien ne me dérange 
Quand elle voit un beau fruit il faut qu'elle le mange.
Ce qui le plus m'émeut c'est qu'elle a un grand coeur
De voir quelqu'un souffrir un peu d'elle qui meurt
Elle n'a qu'un souci c'est donner du bonheur
L'humain n'a bien pour elle qu'une seule couleur.
Pierre-Jean BOUTET