Cris de rage
Par des flèches de glace ou des langues de feu
Par de grands blocs de roche ou des flots trop furieux
Elle hurlera sa hire sous le regard des cieux
Pour qu'écoutent les hommes, qu'ils entendent un peu mieux.
Quand coulera la sève de la planète bleue
Quand mordra la poussière l'homme si vaniteux
Quand tremblera la terre, que nous serons peureux
Quand océans et mers auront conquis tous lieux,
Par mille soubresauts et bien des cataclysmes
De ces sautes d'humeur qui traduisent le schisme
La fin de notre alliance, la fin de l'humanisme
Ce sont nos punitions, pour tous nos traumatismes.
L'agresseur agressé mais qui va donc le plaindre ?
Puisqu'il ne veut comprendre alors il lui faut craindre
Réponse au berger qui n'en a plus conscience
De la terre bergère qui elle, n'a plus confiance.
Faciles à décrypter ils sont bien ces messages
Bien que certains en doutent, les confirment les sages
Un peu tous les jours nous abîmons ses rouages
La terre n'en peut plus et pousse un cri de rage.
Pierre-Jean BOUTET