28 décembre 2015

Prismes

L'artiste voit le monde à travers son seul prismeCertains le voient si beau, quand d'autres le voient tristeIl n'y a pas d'erreur, il n'y a pas de schismeChacun peint ce qu'il voit, chacun d'eux suit sa piste. Le monde existe-t-il, est il imaginaire ?Et la réalité, est -elle unitaire ?L'artiste peint, écrit, chante ou sculpte aussiEt nous donne à voir ce qu'il perçoit ainsi. Il ne faut pas juger selon sa véritéCar cette vérité n'est pas universelleGardons l'esprit ouvert, voyons l'humanitéOù athées et croyants et les couleurs se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2015

Pas préssé

Une pensée folie m'a traversé la tête J'étais au paradis pour y faire la fêteC'était Noël en août, j'en croyais pas mes yeuxC'était le grand raout, tout y était joyeux. Ce n'était pas un songe, peut être un mensongeTout était bien trop beau même avec les angesPensez donc pas un seul qui ne passe l'épongeSur toutes mes bêtises, sur mes goûts bien étranges. Était ce un cauchemar, cela n'est pas possibleTout y était trop bon et tout bien trop facileLes plus jolis des filles y battaient leurs long cilsDans des tenues légères c'était... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Liberté

Pas à pas lentement la liberté se blesseAu gré des reniements, au fil des concessionsQuand la sécurité devient une obsessionLes hommes oublient bien vite leur première richesse. De jour en jour par ce que nous faisonsLa liberté régresse dans notre beau paysSous les coups assassins d'odieux fédayins Nous leur donnons raison quand nous y renonçons. De lois en lois que nous prenons, par ce que nous dictonsNous sommes en grand danger de capitulationQuand on se recroqueville dans les murs des maisonsOn est pas bien parti pour entendre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Les oies sauvages

Il m'arrive de rêver au vol des oies sauvagesJe peux alors planer au dessus des rivagesDans cette apesanteur je sens battre mon cœurPlus fort que font mes ailes à ces grandes hauteurs. Il m'arrive de plonger dans des abysses sans fondsDe trouver des éponges pour essuyer mon frontDe nager dans l'eau noire plus loin que n'est ma peurDe sentir dans mes veines de la vie la valeur. Il m'arrive de creuser au cœur des mines enfouiesD'y dénicher des pierres brillant plus que des louisDe progresser si loin dedans ces grottes obscuresQue de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

La parole et le geste

Si Le vol des colombes, signe l'arrêt des bombesLas le vol des palombes, mille chasseurs les plombentSi toutes les hécatombes cessaient et que retombentTous les malheurs du monde qui nourrissent les tombes. Le chant des partisans qui crient la résistanceLe chant des hordes noires qui prônent la violenceSi tous les grands massacres venaient à disparaîtreDans la fosse du temps sans que on les répètent. Le geste du semeur prépare la moissonLe geste du bourreau en guise de conclusionSi toutes les injustices demain disparaissaientDans la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

La crèche

On a déjà écrit mille choses diversesSur la crèche de Noël et ses petits sujetsMais je vais à mon tour souffler quelques versetsPour dire quelques mots pas forcément légers. Depuis le temps qu'avec grand soin, on l'aménageOn y place l'âne, le bœuf, qui sont patients et sagesOn y a pour modèle ce que partout on prêcheQue le petit Jésus est au centre de la crèche. A l'image de l'homme est ce petit bonhommeQu'on a mis de tous temps au centre de notre mondeOn voit bien les dégâts que cette conceptionA fait en nous donnant belle... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2015

Enfer et Paradis

Aux lendemains des jours mauditsA l'aube des ères improbablesAux commencements des temps jadisCirculait une étrange fable Celle d'un homme qui péritMille fois au cœur de ces flammesCelle d'un djinn qui un jour jaillit Au cœur de ces dunes de sable Aux crépuscules moribondsAux soirs des scènes de cabaleAutour des feux de la St ElmeSe murmure une chose incroyable Celle d'un Elfe qui conduisitDes hordes de faunes avidesCelle d'un diable qui saillitDes vierges hurlant toute les nuits. Aux cœur des nuits sombres et inquiètesAu sein des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2015

Tourné vers les étoiles

Le nez tourné vers les étoilesl'esprit qui vogue avec les voilesAller plus haut sous les oragesPlaner plus loin dans les nuages Nos rêves naissent dans nos cœurs Sur tous les vents ou sur les airsSur les flots bleus ou les lueurs qui brillent dans le vaste éther. Les grands mystères qui nous occupentplus ils sont loin, plus ils fascinentIl en est d'autres tout aussi grandsDont nous restons bien ignorants. Dans nos cervelles, dans les grands fondsAu cœur du globe, des émotionsIl est questions qui sont plus prochesEt qui ont toutes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2015

Dix-neuvième siècle

Dix neuvième siècle tu es dans notre histoire Plein de révolutions La première d'entre elle qu'on dit industrielleA vu grâce au charbon, surgir partout en FranceDes mines et des forges, des filatures fièresUn grand réseau ferré et partout des lumières La seconde concerne nos pratiques d'hygièneGrâce au bon Pasteur nous savons les dangersDésormais nous aimons les chambres aéréesSe laver bien les mains, prendre souvent des bains. La troisième nous mène sur les côtes à la pageDepuis la Normandie jusque au Pays BasqueOu sur la côte... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

Si tu le veux...

Quand bien jamais tu oses, alors tu te reposes,Offrir bouquets de roses, pourquoi faire ces chosesDétours qui se conjuguent, et volonté qui fugueMais tu es le seul juge, c'est toi seul que tu gruges. Quand bien jamais tu veux, alors tu joues ce jeuDénouer tous ces nœuds, pourquoi faire si peuRaisons qui s'entremêlent, et vouloir qui se fêleMais tu es le seul maître, vois donc ce qui peut naître. Quand bien jamais tu peux, alors tu forces un peuTrier parmi ces vœux, pourquoi agir au mieuxPossibles qui se bousculent, volonté qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]