29 juin 2016

J'ai l'âme en sécheresse

J'ai l'âme en sécheresse  J'ai l'âme en sécheresse dans un désert brûlé J'ai le cœur en jachère dans un champ dévasté  Y-a-t-il de la sève au creux de mes regrets Ai je encore du sang à m'en faire pleurer ? Elle a laissé derrière un être désespéré  Elle n'a pas regardé les dégâts qu'elle faisait Elle était ma rivière là où je m'abreuvais Elle était le soleil où je me réchauffais. Je suis demeuré là comme un corps fatigué Je ne ressemble plus qu'à un cuir desséché Tout s'est terni en moi jusqu'à mon... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2016

Sur tous les tons

Sur tous les tons Quand elle me sourit ou quand elle me cause En douce conversation, légère ou cavalière  Quand elle veut la paix ou qu'elle veut une pause Comme une hésitation au cœur d'une colère C'est en mode mineur qu'alors elle m'interpelle Sur ce ton enjôleur aux saveurs caramel. Quand elle s'enhardit et qu'elle met en cause Au cœur de la passion, ardente et impérieuse Quand elle veut mon cœur ou qu'elle exige mieux Comme une invitation pressante à être deux C'est en mode majeur qu'alors elle... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juin 2016

Une de perdue...

Une de perdue.... Je sens la déchirure qu'elle me fait au cœur  Cette affreuse blessure par où passe la peur Il n'est pas de brisure pire que la douleur Ce n'est dans ma nature d'avouer mon malheur. Elle a dédaigné tous mes gestes d'amour Comme si elle plaignait mon regard sur ses jours Déjà elle dépeignait d'un autre les atours Déjà elle régnait sur son cœur sans retour. La belle insouciance d'une belle de cour La dure inconstance d'une reine d'amour Faut-il avoir défiance à la vue de ses tours Ou croire en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2016

Retrouvailles

Retrouvailles   Il y a si longtemps que je ne t'ai plus vue J'étais persuadé que tu ne voulais plus Je n'avais de nouvelles, tu avais disparu On m'avait même dit que tu t'étais perdue.   Cela fait si longtemps que je n'espérais plus Que j'étais résigné, mais je n'aurais pas dû Car puisque te voilà que tu m'es revenue Puisque tu me souris, ça j'aurais jamais cru.   M'aurais-tu pardonné ce grave dérapage Aurais tu réussi donc à tourner la page ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2016

Premiers émois

Premiers émois   Nous sommes là dans le ruisseau Nos quatre pieds plongent dans l'eau L'un contre l'autre, bien assis On dirait deux oiseaux ainsi.   Nous n'osons pas nous regarder Nous ne pouvons même parler Nous écoutons nos deux cœurs battre Nous ne sommes plus si folâtres.   Nous avons bien joué dans l'eau Nous avons bien senti nos peaux Nous étions rouges sous l'effort Deux enfants qui rient haut et fort   Et tout à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2016

Quand je te vois

Quand je te vois...   C'est comme une allumette que l'on vient de frotter C'est comme un feu de paille qui vient de s'embraser C'est comme une flambée dedans la cheminée C'est comme fait mon sang là à te contempler.   C'est comme fait de l'eau que l'on met à bouillir C'est comme un lac de lave qui voudrait bien jaillir C'est comme une vapeur que l'on veut retenir C'est comme fait mon sang quand je te vois venir   C'est comme un cheval qui s'emballe au... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2016

À cœur perdu

À cœur perdu...   Mon cœur en promenade fait de jolis voyages Il butine, papillonne, a une humeur volage Il va de fleur en fleur taquinant leur feuillage Oubliant tout ancrage, il ne sait rester sage.   Mon corps va, qui le suit dans toutes ses folies Il court après les filles, qu'elles soient laides ou jolies Il a belles manières, et des façons polies Il ne sombre jamais dans la mélancolie.   Mon âme elle est sombre et elle ne vibre à rien Elle est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juin 2016

Pas vilaine

Pas vilaine Elle était porcelaine la fille de mon quartier Elle filait la laine sur un petit métier Courir à perdre haleine, tenter de l'attraper Combien j'avais de peine à seulement parler. Elle était châtelaine la fille du château En ailes de phalènes était son beau sureau Elle courait dans la plaine sur de très beaux chevaux Combien j'avais de peine moi dans mes vieux sabots. Elle semblait bien vilaine la fille du sabotier Une robe de laine seulement l'habillait  Elle n'était pas reine mais elle... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juin 2016

Premier baiser

Premier baiser Tu es devant la porte, ton cœur bat la chamade Comment est ce arrivé, hier une camarade Et puis comme un tonnerre dans l'azur de l'été Vos doigts se sont touchés, vos mains se sont trouvées. Vous vous êtes regardés, soudain devenus muets Quand dans l'instant d'avant vos lèvres était bavardes Dans les regards gênés entre vous échangés  On devinait combien vos âmes étaient hagardes. C'est si inattendu quand l'amour vous étreint Quand l'autre vous apparaît aussi grandi soudain On est tout à la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2016

Un lilas sous ta fenêtre

Un lilas Quand je venais vers toi tous les soirs sous la lune Je sentais le lilas, fleuri sous ta fenêtre Et quand je pense à toi et que je prends ma plume Un lilas sent si bon tout au fond de mon être. Nous parlions à travers les carreaux de la vitre Les baisers que laissaient nos lèvres sur le verre Formaient de jolis cœurs entre deux solitaires Et le lilas cachait de ses feuilles ce livre. Quand parfois tu ouvrais ta chambre à mes appels Qu'enfin nos bras serraient des appâts bien charnels Le lilas embaumait le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]