31 juillet 2016

Tout ça pour dire...

Tout ça pour dire.... Je n'écris pas sur moi car c'est sans importance J'écris sur toutes choses qui troublent ma conscience Sur ces choses qu'on absorbe comme de vrais éponges  Qui insidieusement nous gênent et nous rongent. Je n'écris pas pour vous, mais tout ce que je dis Je le dis bien pour moi, éviter la folie Car ces maux qui nous mangent exigent bien des mots Qui certes ne les arrangent, ce n'est pas mon propos. J'écris pour exhumer tous ces poisons sournois Qui viennent tous les jours s'accumuler sur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 juillet 2016

Révélation

  Révélation  Je n'avais pas de peine, j'étais froid et distant Je regardais le monde comme indifférent  Chaque jour à ma tâche, monotones actions Je n'avais d'intérêt ni même de passions. Je crois même hélas que le mot émotion  N'était même pour moi qu'une vague notion. Je vivais dans ma niche comme bulle de savon Ou comme poisson rouge dans son triste aquarium. S'il y avait autour de moi des bruits et des couleurs Moi je n'en ressentais ni musiques ni odeurs Tout me paraissait terne et aussi... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2016

Inaccessible

Inaccessible Noyé corps et âme dans l'eau de ton regard Un pauvre cerf qui brame tout en gardant l'espoir Qu'une petite flamme naîtra dans ces yeux clairs Pour repêcher mon cœur avant qu'il ne se perde. Suis tombé captivé par ton allure fière  Que ce vrai port de reine, altière, te confère Par cette ombre qui plane comme un sombre mystère  Sur ta présence ici au milieu du désert. Il y a tant de noblesse dans ta simplicité  Quand tu vas et tu viens parmi ces réfugiés  Au milieu de ces tentes qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2016

Tout droit

Tout droit Une brise de mer chargée d'embruns iodés Me heurte le visage en bourrasques salées  Les chocs de notre coque sur la mer agitée  Remontent en vibrations dans mes jambes mouillées. Quand je fais front aux vagues mes larmes alors se mêlent  A l'eau de mer qui coule sur ma peau au teint blême  Je peux crier ma rage, ma douleur et ma peine Sans que personne n'entende jusqu'où s'étend ma haine. J'en veux aux éléments et à la terre entière  Eux seuls peuvent absorber mon trop plein de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2016

Rideau !

  Rideau ! Tu vis ta vie tranquille bien entouré des tiens Soudain tout qui chavire, un accident survient Affaire de secondes qui changent les destins Comme si un rideau tombait sur ton chemin. Quand d'un instant à l'autre ta vie peut basculer Où le soleil s'efface devant l'obscurité. Tu chemines paisible sur la grande avenue Soudain camion arrive, par où est-il venu Peu importe il emporte avec lui l'avenir Le fruit de tes entrailles que tu aimais chérir. Quand d'un instant à l'autre ta vie peut... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2016

Extinction des feux

  Extinction des feux Mais est-ce par paresse ou bien par habitude Que tes tendres caresses n'ont plus le goût d'avant ? Où est passée l'ivresse des grandes altitudes Quand tu montais, express, mes pulsations d'un cran ? Mais veux-tu que ça cesse, est-ce par lassitude Plus jamais tu ne baisses sur moi tes yeux d'avant En ces temps où ça presse de briser solitude Ce n'est pas chant de messe qui va donner l'élan.  Mais est-ce la vieillesse ou la décrépitude Qui font que ta tendresse est plus grande... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2016

Il n'y a pas que les roses...

Il n'y a pas que les roses... Derrière le mot fleur, se cachent tant de choses Pour tous ceux qui l'ignorent, il n'y a pas que les roses. Parmi les fleurs il y en a, de cachées, de sauvages Discrètes et fragiles, pas en première page Et on en voit des fleurs, immenses et magnifiques Qui dans parcs et jardins, ont des couleurs magiques. Certaines si minuscules qu'il en faut bien plusieurs Pour former un sommet qui ait un aspect de fleur D'autres aux larges corolles, ont pétales étalées  Comme si elles... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2016

Montagnes

Montagnes Il y a mille montagnes pour celui qui regarde C'est à travers ses yeux que parfois elles révèlent  Quelques rares facettes de leur réalité  Elles gardent les plus belles pour les seuls initiés. A chacun sa montagne selon son caractère Selon ce qu'il veut bien partager ou risquer La montagne renverra leur force aux volontaires Aux doux elle donnera, sa beauté à aimer. Comme elle est accueillante la montagne à vaches Avec ses vertes vallées et ses gras pâturages  Comme elle vous provoque la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2016

Un moment suspendu

  Un moment suspendu Elle m'a sauté aux yeux cette vallée perchée Quand après la montée plus haut j'ai débouché  C'était inattendu au fond du défilé  De trouver ce joyau, dans ces monts enchâssé. Au fond était un lac qui reflétait le ciel Où déjà une lune exhibait son croissant Sur les pentes pierreuses brillaient mille ruisseaux Sur les berges herbeuses des bêtes près de l'eau. Sur un petit surplomb je voyais un refuge Seul signe ainsi perçu d'une présence humaine Présence incongrue, comme un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2016

Carcan

Carcan Arrache moi ces mots qui me brûlent la langue Et qui n'osent sortir prisonniers de leur gangue Extirpe de mon âme ce qu'elle offre de mieux Que par timidité elle masque à tes yeux Accouche ma parole qu'elle exprime enfin L'amour que j'ai pour toi et pourtant je retiens Presse mon cœur trop plein de cet amour sans fin Qu'il s'épanche en mots et en gestes câlins. Obstine toi toujours pour que germe l'amour Qui dors au fond de moi et pour qu'il vienne au jour Accroche donc tes griffes sur mon cuir trop épais ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]