28 avril 2016

Désaccord

Désaccord  Magnifique, sculpturale tu t'offres aux regards D'admirateurs béats qui en demeurent hagards Tu provoques, insensible, de violentes émotions Sans même que ta pose, en rien ne te pose question. Tu observes, impassible, du haut de ton olympe  Tous ces hommes sensibles tu n'voudrais qu'ils y grimpent Ton enveloppe est belle mais ton cœur est trop sec Il n'y a pas d'étincelle sous ton trop bel aspect. Chétive et ingrate, tu évites les regards D'hommes indifférents qui passent dans ce bar Tu es... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 avril 2016

La paix des cimetieres

La paix des cimetières La cime des grands cyprès vient caresser le ciel Au sol des dalles brisées jonchent les herbes folles De pauvres croix rouillées dressent sous le soleil Des bras vides depuis longtemps d'images et d'idoles Les seules agitations que l'oeil peut entrevoir Ce sont feuilles et branches remuées par le vent Et en tendant l'oreille pourra-t-on percevoir Des grincements de chaines aux sons bien éprouvants. Dans le vieux cimetière longtemps abandonné Rodent peut être encore des âmes esseulées Plus aucune visite pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2016

Coupables ?

Coupables ? Suis je bien innocent ? De quoi suis je coupable ? Souvent la vie entière nous nous posons questions Comme si le seul but, le seul but véritable Était au bout de compte d'être irréprochable. Nous subissons le joug de nos pensées coupables Dès l'enfance nous sommes, imprégnés de leçons Comme si le grand livre que tous nous écrivons On n'y devait inscrire que seul ce qui est bon. Certains toute leur vie courent après ces chimères Être aux yeux de chacun un homme si intègre Qui en tout ce qu'il fait a le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2016

Amoureux

Amoureux   Nous allons deux par deux comme vont les amants Dans nos cœurs amoureux résonne obsédant Un refrain très joyeux comme il en est souvent Nous serons très heureux et cela pour longtemps.   Nous avons dans les yeux la flamme du printemps Ne voulons que le mieux pour notre amour naissant Nous serons en tous lieux comme en ce moment La tête dans les cieux et le corps émouvant.   Nous prenons au sérieux le moindre de nos serments Nous voulons... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2016

Le grand navire

  Le grand navire Quand sur un grand navire moi je t'emmènerai Pour être enfin libres de tous les deux s'aimer Loin de ces conventions qui nous ligotent encore Très loin de ces regards qui nous jugent alors. Quand sur un grand navire toi tu m'emmèneras Pour peut être être ivres, mais cela on verra Nous ouvrirons le livre de nos belles amours Nous y écrirons des pages nouvelles chaque jour. Quand sur le grand navire qui nous emportera Notre cœur qui chavire au rythme de la houle Chantera haut et fort, vive ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2016

Vivants !

Vivants ! Un grand paon de nuit s'envole en silence Grand comme une main dans sa magnificence Il vole bien plus bas que les chauves souris Dont il est la pitance si il ne se méfie. Dans le bois décomposé de vieilles souches grises Les larves de hannetons dodues et blanchâtres  Tortillent leur anneaux pour assurer leur prises Et se nourrir avides de cellulose acre. Les lucanes cerf volants agitent lentement Les mandibules énormes dont ils sont bien dotés De bien les effrayer, ils tentent ce faisant Les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 avril 2016

Caméléon

  Caméléon Je suis un et multiple, et j'ai mille visages Une seule figure, pourtant mille messages. Toujours je suis moi même Mais toujours different Je m'adapte sans problème En fonction du moment. Quand je suis en famille Je suis un père tranquille Si ce sont des copains Un joyeux boute en train. Si je suis au boulot Suis sérieux comme un pape  Si je suis à moto Je libère les soupapes. Quand elle est dans mes bras Je suis tendre et câlin Quand j'ai plein de tracas Je suis assez malin. Au... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2016

Fin de l'histoire

Fin de l'histoire. Pour finir notre histoire, combien d'années encore ? Et comme titre de gloire, combien alors de morts ? L'humanité s'enlise dans ses contradictions Elles n'arrive pas à vaincre ses passions. Pour des buts dérisoires nous nous investissons Refusant bien de voir ce que nous détruisons L'humanité est une mais elle se voit multiple La cause est commune, mais ses conflits terribles. Et alors que tout foire, toujours nous obstinons A toujours ne pas croire qu'il faut changer de ton L'humanité est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2016

Errances

Errances Je marche sous la lune, divague en somnambule Des regards incrédules suivent le funambule Ma bouche fait des bulles, vous êtes incrédules Sachez que je hulule, soyez donc mes émules. Les temps sont au délire, qui joue donc de la lyre ? Moi je m'attends au pire, faut pas me le décrire. Autrefois j'aimais rire, on m'appelait même sire A présent faut le dire, je ne suis plus qu'un pitre. Voyez comme elle fume, la belle eau sous l'enclume Maintenant je l'assume, cette odeur que je hume Jadis certes nous pûmes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2016

Marcher

Marcher Dans les senteurs miellées nées des cistes en fleurs Sous le soleil qui filtre entre les hauts nuages Je gravis essoufflé les chemins de passage Que j'emprunte parfois au prix de quelques pleurs. Comme moi sont légions ceux qui marchent sans cesse Peut importe le but, ils ressentent l'ivresse Le vent et le soleil sont pour eux des caresses Tant mieux si ce faisant ils oublient leur faiblesse. Marcher est mécanique ça vous lave l'esprit Ça vous rend disponible, ça chasse les soucis Quand on est concentré... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]