28 décembre 2015

Inégalités

Agaces de ce geste, ils veulent l'ignorerLe regard ils détournent, de l'homme à leurs piedsDans la cité partout on voit ces malheureuxQui tendent une main pour demander si peu. Alors beaucoup s'enferment dans une carapaceSe disant que eux mêmes n'ont pas beaucoup de placeIls s'en sortent à peine pour vivre de leur mieuxEt le peu qu'ils possèdent ils le gardent pour eux. Faut pas leur en vouloir, ce spectacle leur rappelleQue ce peut être eux, demain qui vous appellentDans cette société les inégalités progressentPlus pauvres et plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2015

Goût de cendres

Une goutte dans la bouche avec un goût de cendresMille feux se consument dans les rues sous décembreQuand la pluie lavera les décombres, c'est sûr De longues traînées noires maculeront les murs. Une goutte dans la bouche avec un goût de sangLes soldats assoiffés se détournent des puitsLes corps accumulés en obstruent les conduitsLa guerre à tout détruit de la ville d'avant. Hier des maisons superbes et des places animéesA présent que des ruines avec des morts dedansHier une ville heureuse pour tous ses habitantsMaintenant un désert,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Quartiers dits sensibles

A court de mots savants et à courts d'argumentsDevant cette misère qui vous prend à la gorgeL'élu du peuple sait désormais qu'il mentQue le malheur qu'il voit le quartier en regorge. Il est sans solution car il est sans pouvoirsSur le marché de l'emploi ils doivent le savoirDans ce quartier sans règles, la drogue fait la loiQuelles que soient les forces que la police déploie. Les voix qu'il vient chercher savent bien qu'il est là Dans le seul but de gagner un siège où s'asseoirSon discours sonne creux mais il a le courageD'affronter... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2015

Folamour

Comme une folle avoine tu répand tes victoiresAux grands vents de l'histoire au service de ta gloireEt comme un cheval fou tu cours comme un diableSur les voies d'un progrès sans fin et sans morale. Comme un docteur Folamour qui chevauche sa bombeTu sautes en riant au devant de ta perteComme ignorant et sourd en dépit des alertesTu es comme un enfant qui ne croit à sa tombe. Comme une maladie qui naît et s'accélèrePar ta démographie tu étouffes ta terreMême tu la gangrène comme un patient cancerTu déclares à la vie une guerre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2015

Impasses

Percés de part en part, pantelants de colèreEt l'esprit embrumé par des journées de haineA la bouche des mots d'une violence extrêmeIls oublient à l'instant des années de raison. Je suis bien stupéfait de voir ce phénomèneA quel point les moeurs construites par nos usagesPar des siècles patients de lente évolutionSont un faible vernis posé sur le sauvage. Il est bien attristant, mais c'est un fait constantQue sous l'effet des peurs, les hommes alors révèlentLes plus mauvais côtés, de leur nature humaineEt oublient tout de go des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

Leçon

On dit qu'il est bien rare de tirer la leçonDes erreurs que d'autres ont faites à leur façonAinsi les peuples écoutent des voix de déraisonQui les poussent à croire au gré de leurs passions Pourtant souvent l'histoire a montré de façonTrès claire à l'en croire que ces fausses solutionsConduisent à des impasses, des drames et des échecsMais il en faut bien plus pour convaincre ces mecs. Et quand je dis les mecs il est bien triste je croisDe voir autant de femmes porter ces tristes croixQuand le monde qu'elles préparent verra des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2015

Contrition

Coutume est chez nous de faire une ovation à tous ceux qui remportent de belles élections Hier soir n’en est vu guère ce n’était que sermons Serments de bien mieux faire et belles contritions   N’étaient pas à la fête nos très anciens champions Pour faire le genre de tête qu’entraîne ces occasions Bien surpris pour beaucoup après la peur panique De retrouver un siège, la peur qu’on le leur pique   Vont-ils réaliser qu’après cette semonce A ne pas réformer il faudra qu’ils renoncent Les questions non réglées,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

A front perdu

Ils ont failli gagner, mais ont ils bien perduCes gens qui nous font peur aux idées saugrenuesAvant de nous réjouir sommes nous convaincusD'avoir porté réponses à tous ces inconnus ? Avant d'être en mesure de pouvoir assurerL'avenir de nos fils et de l'humanitéIl nous faut bien régler les questions immédiatesCelles qui bien nous minent et qui sans cesse éclatent Les inégalités, le chômage de massel'éducation pour tous, sécurité toujoursA défaut de régler, sommes pris dans la nasseEt sommes confrontés aux problèmes qui courrent. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

Les hommes de pouvoir

Ils avancent masqués les hommes de pouvoirIls ne sont pas si fous pour tuer nos espoirsIls veulent nous convaincre que nous devons tous croireQue le seul vrai bonheur c'est toujours plus d'avoirs. Ils vivent retirés les hommes de pouvoirLeur bureau sont perchés en haut de grande ToursLeur grande vanité du haut de ces perchoirsC'est de penser qu'ils sont meilleurs que ceux autour. Mais nous devons les plaindre car ils sont les victimesD'avoir cru plus que d'autres à ce vieux paradigmeQue prendre et posséder, que vaincre et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 décembre 2015

Ombre

Une ombre descend comme un manteau Elle couvre tout comme une peau Tout s’assombrit à mille lieux Déjà tout nous semble plus vieux.   Les maléfices couvent sous la cendre Et nos espoirs sont tous à vendre Les artifices l’ont emporté Les charlatans ont tout gagné.   Comme un couvercle sur nos têtes La liberté part en exil Mais enfin sommes nous tous bêtes Pour précipiter ce péril ?   Bien des faux pas nous avons fait Mais celui là sera fatal Nous ne pouvons être parfaits Mais ne pouvons danser ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]