Trop vieux
 
On me dit t'es trop vieux, pour être optimiste
La fougue de ta jeunesse elle t'a déserté
Tu ne vois plus le monde qu'avec une âme triste
Tu regardes derrière au lieu que d'espérer.
 
J'aimerais avoir tort et te donner raison
Et je ne doute pas de ta belle énergie
Je soutiens la confiance que tu as dans la vie
Mais je vois que le feu a pris dans la maison.
 
Je vois que l'incendie progresse bien trop vite
J'observe ce que l'homme encore dynamite
Et les difficultés qu'il y a à convaincre
Qu'il faut tous se grouper, pour espérer le vaincre.
 
La course est engagée, mais n'est-il pas trop tard
L'avenir le dira si on peut la gagner
Mais ce n'est pas un jeu, je ne parierai pas
Car c'est notre avenir, je ne veux le jouer.
 
Car ce n'est pas pour moi que se pose la question
Si le monde a changé, j'y vis encore bien
C'est bien pour mes enfants, les hommes de demain
Que fort je m'interroge sur quelles solutions ?
 
Qui gouverne le monde, regarde ce sont des vieux
Ne leur fais pas confiance ils roulent d'abord pour eux
De plus ils voient le monde avec leurs vieux yeux
Sans voir que leurs réponses, ne répondent aux enjeux.
 
Alors change la donne et prend donc le pouvoir
Pour faire enfin ce qui redonnera l'espoir
Changer de paradigme, laisser les vieilles lunes
Remettre enfin l'humain au centre et à la Une
 
Faire de la nature une alliée opportune.
C'est bien la seule voie et il n'y en a qu'une.
 
Pierre-Jean Boutet
cambredaze.canalblog.com