Derniers feux.
Je déposerai des fleurs
Pour mieux égayer ta vie
Cela vaut mieux que mes pleurs
Qui jamais ne t’ont ravie.
J’en choisirai de belles
Aux couleurs fantastiques
Qui t’évoqueront celles
De l’île Martinique.
J’aimerai qu’elles plaisent 
À Toi ma mie de toujours
Assise sur ta chaise
En pensant à notre amour.
Elles faneront c’est sûr 
Effet du temps, de l’âge 
Elles sont je t’assure
Changées à mon passage.
Je déposerai des fleurs
Quand tu ne seras plus là 
Je connaîtrai le malheur
De ne t’avoir dans mes bras.
Pierre-Jean BOUTET