Des plumes sublimes.
Leurs plumes sont sublimes, inondées de soleil
Leurs vers coulent et chantent, et toujours m’émerveillent
Ce sont mes chers poètes, habiles écrivains
Qui offrent généreux leurs poèmes aux humains.
On butine joyeux le pollen de leurs pleurs
On boit comme nectar, leurs larmes et leurs rires
Ils n’ont pas leur pareil pour chanter le bonheur
Comme le mal d’amour, ou bien celui de vivre.
Je suis comme envoûté par leurs charmes puissants
Leur poésie charrie de délicats accents 
Ils en appellent toujours aux profonds sentiments
Ceux dont ils savent bien qu’ils nous remuent le sang.
Point besoin de nommer tous ceux à qui je pense
Ils se reconnaîtront dans ce talent immense
Je leur dis si souvent ma joie et mon respect
Au bas de leurs écrits, en quelques mots discrets.
La poésie vivra tant qu’il aura comme eux
Des hommes et des femmes aux textes fabuleux
Qui savent avec la pâte de mots très ordinaires
Faire s’élever nos âmes pour qu’elles prennent l’air.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com