Maldonne ?
Les rires sont partout aujourd’hui aux fenêtres
Et les drapeaux pavoisent la ville est en fête 
C’est le retour glorieux des équipes d’athlètes 
Qui furent valeureux et pour beaucoup en tête.
Le peuple est porté par la fierté qu’ils donnent
Chacun se sent grandi mais il y a maldonne
Seuls les champions méritent de porter la couronne
Les lauriers sont gagnés par ceux seuls qui se donnent.
Qu’importe pour les gens ils sont ceints des couleurs
Du pays qui est le leur même s’ils viennent d’ailleurs
Combien de mercenaires, toutes couleurs de peau 
Combien ont concouru sous le même drapeau ?
Le sport est-il encore autre chose que chimère 
Même si ça vaut mieux que de faire la guerre,
Le sport qui fait rêver même s’il est business 
Qui est terrain d’adresse plus qu’acte qui agresse.
Même s’ils sont des pions, les jouets de calculs
Combien de ces athlètes gardent assez de recul
Seuls les exceptionnels vont dépasser du lot
Vont demeurer libres comme de vrais héros.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com