Réhabilitons Billy le kid.

 

C’était un sale gosse d’après ce qu’on nous dit

N’était que plaies et bosses avant d’être bandit

Et d’avoir une crosse pour mieux qu’on l’entendit

Juché sur une rosse à travers la prairie.

 

Le voleur n’attend pas le nombre des années

Il aima tôt avoir un foulard sur le nez

Usant de la gâchette pour être respecté 

Se moquant bien des prêtres de la maréchaussée.

 

La cause est entendu et le crime est limpide

Il faudra donc le pendre car c’est Billy le kid

Comment un tel morveux les a tous fait trembler

Les gros propriétaires ainsi que leurs vachers.

 

Déjà en ce temps là il existait des bandes

Et les régulateurs en était une grande

Les règlements de compte étaient à coups de balles

C’est la loi du plus fort qui lors menait le bal.

 

Il est pris un jour c’est vrai aux gros bonnets

Son nom était alors, sachez, William Bonney

Au point qu’à ce moment il fallut qu’on l’arrête 

On choisit pour cela son ami Pat Garret.

 

Il mourut à vingt ans comme il avait vécu 

Une étoile filante surgie de l’inconnu

Mais dès lors sa légende fut partout répandue 

De tous Billy le kid est à présent connu.

 

Pierre-Jean BOUTET