Réhabilitons le balai

En voilà un pour qui ce n’est jamais dimanche
Dès lors qu’on le saisit dans ses mains par le manche
Et pour le manier il y faut de l’ardeur
Bien plus que n’en réclame un simple aspirateur.
Le pauvre est symbole de ce qu’on veut chasser
Puisqu’on dit bien souvent pour cela, du balai !
Il a d’ailleurs pour ça la tête de l’emploi
Pour cueillir dans les coins ce qui a mauvais aloi.
Certains le trouvent raide alors qu’il se tient droit
Il n’a pas besoin d’aide, du moins ça je le crois
Il n’a pas l’élégance d’un maître de ballet
Pour traquer la poussière plus à l’aise il est.
Serait-il référence pour notre humilité ?
Balaye devant ta porte avant de critiquer
Le balai est fidèle, jamais il ne trahit
Pas d’électricité ni de panne avec lui.
Le balai se décline en mille variations
Jamais il ne s’incline devant le paillasson
Le balai est l’ami de toute la maison
La poussière partout il met à la raison.
Il est universel notre brave balai
Suis sûr que l’on s’en sert, même au cœur des palais
Si j’en étais capable, je créerai un ballet
Pour réhabiliter la danse du balai.
Pierre-Jean BOUTET