440E4640-E618-4763-93FE-43345B312B70

Elle nous regarde.
Mais voyez vous aussi comme elle me regarde
De ses grands yeux dorés un peu accusateur
Tout cet air d’innocence me fait l’âme hagarde
Je sens un remuement tout au fond de mon coeur,
C’est une grande sœur et c’est un petit frère 
La planète se meurt disent tous nos repères 
Elle ne me dit rien et pourtant m’interroge
De quel droit son destin, est-ce que je m’arroge ?
Elle a pour l’occasion pris ce visage humain
Afin que je me sente un peu plus assassin
Mais je sens qu’elle est prête à me tenir la main
Si je consens enfin à ménager demain.
Voyez-vous vous aussi comme elle vous regarde
De ses grands yeux dorés un peu accusateur
N’auriez vous oublié vous aussi par mégarde 
Qu’elle est pour vous aussi le vaisseau salvateur ?
C’est une grande sœur et sachez notre mère 
La planète se meurt, comment en être fiers ?
Elle nous dit pourtant à travers ses colères 
Que nous nous égarons, l’humanité se perd.
Est-ce que nous l’entendrons en la voyant si proche
Est-ce que nous comprendrons qu’elle n’est pas que roches ?
Est-ce que nous trouverons dans le fond de nos poches
Un reste de raison pour taire ses reproches ?
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.cabalblog.com