Juste une pièce.
Hier j’ai vu la lune dégringoler d’en haut
J’ai bien cru un instant qu’on tirait le rideau
Et que tout ça n’était qu’un très joli tableau
Un décor simplement pour nous pauvres gogos.
Puis j’ai vu le soleil si brusquement pâlir 
Cet astre orgueilleux qui fait que nous mentir 
Le grand éclairagiste n’a pas pu le tenir
La grande illusion qui peut donc la trahir ?
J’ai vu, je vous le jure, les étoiles à leur tour
Faire comme une pluie de lumières autour
Qui donc a secoué le ciel noir comme un four
Sur nous autres humains, prisonniers de nos jours ?
Ensuite un projecteur a éclairé la scène 
Où nous nous agitons dans nos desseins obscènes 
On nous voyait grouiller par millions dans l’arène 
Sous les yeux étonnés de spectres en haleine.
Hier j’ai enfin compris les jouets que nous sommes
Nous qui croyons naïfs que nous sommes des hommes
Nous jouons dans la pièce écrite par des dieux
Qui jamais ne nous trouvent un moment ennuyeux.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com