Lâche ?
S’il est un personnage que l’on ne glorifie
C’est bien je crois le lâche, qui est partout haï 
On maudit à loisir ce pleutre qui se cache 
Celui chez qui courage à fait un jour relâche.
Comme il est aisé de vouer aux gémonies
Celui comme celle, qui un jour a failli
De lui dire après coup pourquoi n’as-tu jailli
Et fait face au danger ou sauvé cette vie ?
Faut-il donc être bête pour être courageux
Surtout ne réfléchir avant d’aller au feu ?
Ne jamais prendre en compte les risques que l’on prend 
N’écoutez que la voix qui vous dit : en avant !
Qu’ils se sentent coupables souvent les survivants
Des drames ou des combats où tombent tant de gens
Des hommes et des femmes admirables pourtant
Pourquoi sont-ils partis et moi je suis vivant ?
Faut-il donc être lâche pour résister au temps
Pour survivre aux blessures, pour demeurer vivant
Combien donc de héros, voyons-nous en ce temps
Combien vont aux combats qu’exige le moment ?
Je sais tant de misères qui tournent autour de moi
Je verse bien des larmes et je dis mon émoi
Pourtant je ne me jette, pour leur porter secours
D’ailleurs je ne saurai, après qui donc je cours.
Alors suis-je un lâche, ou un homme impuissant
Pourtant c’est la colère qui fait bouillir mon sang
Mais voilà je suis vieux, j’ai passé soixante ans
Les cris de ma jeunesse n’ont plus le même accent.
Je sais qu’à tous mes proches et même à mes voisins
J’irai porter mon aide, donner un coup de main
Mais les malheurs du monde sont eux bien trop lointains
Pour trouver le courage d’embarquer dans leur train.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com