Un homme trop prudent.
À tout ce que je vois, à tout ce que j’entends
J’ajoute un zéro ou ne retranche rien
Me disait fort sérieux cet homme trop prudent
Qui se prenait bien sûr, pour un homme de bien.
Spectateur déclaré, surtout pas engagé 
Pas de verbe trop haut, ni d’opinion tranché 
Il tourne avec le vent, comme une girouette
Quand même bien cela lui fait tourner la tête.
Moi je reste au milieu, moi je veux rester neutre
C’est bien parfois aussi, ce que nous dit le pleutre 
Celui qui se croit sage en restant au milieu
Qu’on lui a dit être juste, être ce qu’il y a de mieux.
Il n’aime les virages, mais comme il suit le vent
Il est dans les nuages, dès qu’il y a mauvais temps
Comme il ne veut choisir il lui faudra subir
Mais qu’à cela ne tienne, il ne veut pas mourir.
Donc à tout ce qu’il voit, à tout ce qu’il entend
Il ne joue les héros, il ne reproche rien
Il se pense sérieux, en étant si prudent
Mais est-ce bien un lâche ou un homme sans liens ?
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com