Au pied du Cambre....
Un départ sans violence, télésiège balance
Nous partons d’assez haut, pas besoin qu’on s’élance 
La neige est abondante car c’est le versant Nord
Au pied du Cambre d’Aze, c’est aujourd’hui qu’on sort.
Équipés de raquettes nous partons en goguette
On dit qu’un point de vue, nous ouvre sur la mer
Le chemin est tracé, la marche est volontaire
À l’heure du déjeuner, nous atteindrons la crête.
Nous hésitons un peu au premier carrefour
Les avis sont tranchés, on suit Francis Dufour
Mais rien à regretter car l’endroit que l’on trouve
Tous se disent heureux du fait qu’on le découvre.
Gentiment installés chacun prend ses quartiers
Face à la Méditerranée nous allons déjeuner 
Autour de nous partout des sommets enneigés 
Et un soleil qui frappe autant qu’en plein été.
Afin de digérer, nous sommes invités 
À quelques exercices dont certains sont risqués 
Tandis que quelques uns montent sur un rocher 
D’autres vont dans la neige, de jolis cœurs tracer.
Nous ferions des jaloux si je vous disais tout
Le cadre est splendide, ciel et soleil partout
L’air est si bon si pur qu’il colore nos joues
Comme de vieux gamins, le croiriez-vous on joue !
Le retour en silence, pour ne rompre le charme
Tant de simplicité c’est vrai ça vous désarme 
Encore une sortie à marquer dans nos cœurs 
Encore un bon moment, quelques instants bonheur.
Pierre-Jean BOUTET

 

19C36E5A-D60C-4F4B-99D8-D685A2C48045