Le jour de la rencontre
J’ai en tête ce jour celui de la rencontre
Avec une fée, tout je crois le démontre 
Avec sa faculté par l’effet d’un sourire
Que de me redonner soudain l’envie de vivre.
Je revois le grand pré dans lequel nous roulâmes 
Était-ce dans ce lieu, qu’exultèrent nos âmes
J’étais seul jusqu’alors en quête de compagne
Sans savoir le miracle que m’offrir la campagne.
Autour de nous partout, les gens étaient en fête 
Inconscients de ce qui se passait dans nos têtes 
Pour eux le monde, n’avait rien de changé 
Mais nous deux n’étions plus, déjà, des étrangers.
Je ne sais pas de moi, ce qui a pu bien lui plaire
Des garçons tout autour y en avait à la pelle 
Ils se seraient pressés pour répondre à l’appel 
De la fée si jolie et pourtant solitaire.
J’ai senti tout en moi, basculer ce moment
Où on ne sait pourquoi, plus rien n’est comme avant,
Je ne l’ai bien compris, tant j’étais sous le charme
De la fille tranquille qui autant me désarme.
Cet instant s’est gravé pour toujours dans mon cœur,
Comme celui précieux d’accès à mon bonheur
Je revois dans l’épreuve comme un feu très radieux
Le jour de la rencontre où nous fûmes enfin deux.
Pierre-Jean BOUTET