Men are not changing
L’homme on le sait bien que le monde il transforme
Mais las on sait aussi qu’il ne change pas l’homme
Lorsqu’il sera bientôt devenu étranger
C’est le monde bien sûr qui devra le changer.
Cet enfant dévoyé, cet apprenti sorcier
Qui se prend pour un dieu alors qu’il n’est qu’un homme
Cet esprit curieux, dominé par ses démons 
La branche où il est, il s’échine à scier.
Il est écartelé entre ses deux côtés 
En monstre il se plaît, un ange il peut être 
Il agit trop hélas pire qu’une bête 
Il pêche par cruauté, par cupidité.
N’est-il que le jouet de ces forces invisibles
Et du bien et du mal qui en font une cible ?
Va-t-il jouer la pièce jusqu’à à fin des temps
Pour distraire ces dieux dont ils sont les enfants ?
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com