La grande extinction
Ça y est maintenant tout presque nous y sommes
À la grande extinction qu'aura provoquée l'homme
De ces milliers d'espèces du moins celles qu'on voit
Il ne restera rien que des chevaux de bois
Il les a tant chassé ou chassé de leurs terres
Que les voir disparaître ce n'est pas un mystère 
Il les verra bientôt dans de très beaux musées 
ou bien dans ces zoos où il va s'amuser.
Ce n'est pas les pleurer qui peut tout arranger 
Mais de prendre conscience qu'il nous faut tout changer
Le fait qu'ils ne soient plus n'est pas le seul danger
C'est ce monde à nous mêmes qui devient étranger.
Comment faire comprendre qu'ici tout est lié
Des liens qu'on ne voit pas dans leur complexité 
Peut-être que ça vous plonge dans la perplexité 
Mais nous sommes de chair, l'avez-vous oublié ?
Quel monde laissons-nous à tous nos descendants 
N'auront-ils pour rêver que de belles images
De ces grands animaux et de beaux paysages
Dessinés dans des livres ou bien sur des écrans ?
Au pire il n'y aura plus de place pour l'homme
La terre entamera bien d'autres aventures
En des millions d'années reviendra la nature
Mais les traces de nous effacées par sa gomme.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com