image

Veuve de guerre
Non ! Ne me dites rien, retenez vos paroles !
Je vois bien dans vos yeux que le malheur y rode
Laissez moi quelques instants de bonheur en suspens
Avant de m'annoncer ce que mon cœur pressent !
Compagnons que vous êtes de celui que j'attends
Vos gestes empruntés, votre regard fuyant
M'en disent hélas plus que tous les mots blessants
Que vous profèrerez pourtant dans un moment.
J'étais écartelée en émotions contraires
Chaque fois qu'à la porte cognait un factionnaire
Était ce pour m'annoncer le retour espéré 
Ou comme aujourd'hui pour dire son décès ?
Alors asseyez vous et puis racontez moi
Que savez vous de lui, ce que fut son départ
Je veux l'accompagner jusqu'à ses derniers pas
Je retiendrai mes larmes et tairai mon émoi.
Allons dites moi tout et ne m'épargnez pas
Car ce qu'il a vécu m'apparaît plus terrible
Que le chagrin que j'ai, malgré qu'il soit horrible
Je veux jusqu'à la lie partager son trépas.
Donnez moi des photos de ses tous derniers jours
Je pourrai lui dire, à les voir,mon amour
Ses enfants les voudront quand ce sera leur tour
De partir à la guerre peut être sans retour.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves