image

Debout !
Quand on tombe à genoux, que l'âme est en exil
Que le cœur est à bout, que l'espoir est tabou
Quand se ferme la porte des illusions faciles
Quand l'horizon bouché se refuse à nous.
Rien que lever le bras nous devient un supplice
Et aligner un pas conduit au sacrifice
Le miroir nous renvoie cette image de nous
On ne reconnaît rien dans cet homme à genoux.
S'arracher à la glaise qui englue nos peut être 
Lever un peu les yeux et voir par la fenêtre 
Comme un ciel qui flamboie au dehors de nos têtes
Comme un appel urgent qui saisirait la bête.
Et se jeter à l'eau pour nettoyer nos miasmes
Revêtir une peau, rejeter leurs sarcasmes
Que jaillisse à nouveau de ce bain où l'on tangue
Un être fier et beau qui dormait sous la gangue.
Sous la cendre est le feu dont la brûlure est lente 
Ne pas rester soumis, forcer un peu l'attente
La croûte est épaisse mais cède avec le temps
La poussée de l'amour quand il prend son élan.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves