image

En culottes courtes
C'était le temps des champs, au retour de l'école
Quand nous y grappillions des figues ou des raisins
Les maisons étaient rares dans ce monde agricole
Il n'y avait personne alors sur ces chemins.
L'autocar nous laissait à deux bons kilomètres
Nos lourds cartables au dos nous les faisions gaiement
Rapportant aux parents ce que pensaient nos maîtres 
Jamais n'aurions songé qu'il en fut autrement.
Mais quelle liberté sur ce simple trajet
Nous y trouvions motifs à nous émerveiller
Qu'il s'agisse de cueillir des asperges sauvages
Ou d'observer de près d'énormes araignées.
Les ronces nous laissaient de belles estafilades
Sur nos mollets à nus sous nos culottes courtes
Parfois aussi bien sûr, nous faisions l'escalade
De ces rochers calcaires tout au long de la route.
Et cette parenthèse entre deux univers
Celui de notre école et celui de chez nous
Elle constituait un moment bien à nous
Même si nous pestions contre le froid l'hiver.
C'était un temps si bon la vie était légère 
Quand la réalité nous était étrangère
Que nous pouvions rêver encore librement
Aux histoires qui germaient dans nos têtes d'enfant.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves