25 janvier 2016

J'ai mal

J'ai mal J'ai mal partout, de la plante des pieds à la racine du couLes douleurs me lancinent, leurs pointes sont assassinesJe ne connais répit ni le jour, ni la nuitElles me creusent le derme, elles me font tousser. J'ai mal partout, On s'en prend à mon eau, on fore sur mon dosOn veut m'empoisonner avec mes propres humeursS'en prendre aux petites bêtes qui grouillent sur ma peauDe mon joli berceau on veut faire un désert. J'ai mal partoutJe dois me secouer et je dois réagirEnvoyer quelques signes peut être faire peurQu'on arrête... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2016

Obscurci

Le retrait de la vague qui découvre la plage Est comme un grand vent quand le ciel il dégage Derrière les nuages, ou alors sur le sable Finies les illusions qui cachaient les obstacles.   Souvent est préférable de les dissimuler Derrière des artifices, les dures vérités Qu’une brume épaisse, chacun a bien la sienne Camoufle à nos yeux, les problèmes qui viennent.   Je proclame qu’est vertu, toute lucidité Elle bouscule souvent dans son propre intérêt Souffre un peu aujourd’hui, pour mieux vivre demain Le conseil... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2016

Loin du centre des villes

Loin du bruit de la ville, on entend les criquets Les hommes y trépignent, ailleurs la vie trépide Humeurs artificielles dans les rues éclairées Par des led qui voudraient en effacer les rides. Une vie artefact, la nature est exclue Les cerveaux asservis par des écrans partout Du matin jusqu'au soir le nez baissé dessus On ne voit plus le ciel, on voit plus rien du tout. Des foules entassées dans métropoles immenses Comportements dictés par des rythmes imposés Les hommes dépassés par ce qu'ils ont créé Modernes Frankestein, par... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2016

J'entend pleurer une âme

J’entends pleurer une âme, en plaintes silencieuses En doux gémissements, j’entends sombrer une âme Tous les malheurs du monde sont venus, maux infâmes, Accabler de leurs coups cette âme précieuse. Labourer par l’horreur une terre féconde Par des larmes stériles la noyer sous les ondes Des feux et des fumées dès lors partout s’élèvent Et consument cette âme bousculée dans ses rêves. J’entends pleurer une âme, une âme fort ancienne Elle qui a tout donné sans jamais mesurer Elle qui était confiante car partout tous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2016

Le gouffre

J'essaie depuis des jours de produire des versQui chantent l'amour passion et le plaisir d'aimerMais je n'y parviens pas car je suis taraudéPar des pensées coupables, envers notre terre mère. Quoique je puisse écrire, j'en reviens bien toujoursÀ poser la question, mais qu'allons donc nous faireNous sommes la première, de toutes générationsA prendre conscience ainsi, des périls qui nous guettent. Mais nous sommes aussi, de celles ci la dernièreÀ pouvoir réagir, pour éviter le pire.L'alarme est donnée, les réponses sont urgentesFaut... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2016

Héritage

Entraînés malgré eux dans cette course folleQui conduit à l'abîme des illusions perduesLes hommes sidérés se demandent encoreComment résoudre donc une équation ardue. Certains comme statues interrogent le cielLes réponses existent elles sont à nos piedsElles sont dans nos têtes, c'est à présent qu'il sied De bien nous rappeler ce qui est essentiel. Comment changer de mode, comment trouver la voieQui sauvera leur monde, sans tomber sur la voieSans renoncer à tout, sans retour en arrièreMais si ils continuent, il n'y aura rien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2016

Grabuge

Voilà un beau grabuge et qu'on entend de loinCe n'est pas le déluge, un orage qui vientLes nuées sont si noires qu'on dirait qu'il fait nuitCe n'est pourtant le soir, mais bien le jour qui fuit. La cloche de l'église fait entendre sa voixElle sonne l'alarme chacun rentre chez soiLes volets que l'on claque, les portes qu'on calfeutreIl pleut des hallebardes ce ne sont pas des pleutres. Des caves inondées, des maisons effondréesIl faudra nettoyer toutes les rues encombréesAprès cette tempête on comptera les pertesL'herbe repoussera... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2016

Flocons

Le philosophe a dit que dans un tsunamiChacune des gouttes d'eau en était responsableDe même je me suis dit, dans le monde d'aujourd'huiChaque humain doit avoir souci de ses semblables. Nous nous sauverons tous, où tous nous périronsMême s'il y a ceux qui savent, et ceux qui tournent en rondMême s'il y a ceux qui peuvent et ceux qui subirontMême si certains le nient, pourvu que d'autres fassent front. Planète bleu océan, la vie est en périlsous tes eaux bleues et blanches, on trouve des barilsOn y trouve nos ordures, tous nos... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2016

En face

Quand ses grands yeux ambrés me regardent en faceQu'ils m'interrogent si fort sur nos actions néfastesAinsi pris à parti, je me sens si contritParmi les responsables, peut elle faire le tri. La planète m'interroge comme un enfant surprisPourquoi lui faire si mal alors qu'elle nous donneTout ce qui est vital pour notre propre survieComme un enfant meurtri elle croit qu'il y a maldonne. Mais que peut on répondre à notre terre mèreQu' on a bien appliqué ce que disaient nos pèresCroissez, multipliez, exploitez les bienfaitsDe la terre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2016

Alliance

Une fois n'est pas coutume, elle a réduit l'allureEn tous sens elle s'agite, comme perdue soudainLe chemin qu'elle suivait, elle n'en est plus sûre Elle hésite surprise, ne savoir quoi demain ? Dans sa course effrénée vers toujours plus de chosesToujours accumuler, et toujours moins de rosesC'est la première fois, je crois, qu'elle s'interrogeÀ mes choix, à mes voies, faut il que je déroge ? Mais quels sont ces obstacles qui la font tant douter ?Jusqu'ici elle fonçait sans trop se demanderS'il existait un terme à ses... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]