Gaiaharmonie

Le plus beau cadeau

Roulés comme galets par les marées des âges
Les hommes ne sont que pauvres grains de sable
Ils sont si nombreux chaque jour davantage
À tuer leur terre, ces irresponsables.

Leur orgueil les pousse à le vouloir changer
Ce monde qui est tout ce qu'il peuvent espérer
Comme ils sont aveugles à ne vouloir le voir
Que ce qu'il faut changer, c'est leur façon de voir.

C'est leur cupidité à toujours plus vouloir
C'est leur stupidité à trahir leur savoir
C'est d'accepter leur sort, respecter leur terroir
C'est d'accepter la mort et pas leur désespoir.

Vouloir changer le monde mais quelle prétention
Le monde est ce qu'il est par son évolution
Le monde est si complexe, si plein de relations
Que l'homme est perplexe à sa compréhension.

L'homme est vaniteux et apprenti-sorcier
Si plein d'importance, qu'il se croirait un Dieu
Ne voit que le monde n'est pas pour ses beaux yeux
Ne sait être modeste et faire humilité.

De la tour de Babel à ses engins spatiaux
Il n'a pas bien compris ce qu'il a de plus beau
Il n'a pas bien appris ce qui est vraiment haut
Que c'est la vie sur terre son plus beau cadeau.

Pierre-Jean BOUTET