08 juillet 2017

À Plaisir

  A plaisir On y vient à plaisir si l'on n'est pas grognon Si on en a loisir on revient à Grignon Pour bien y réfléchir entre vieux compagnons Préparer l'avenir c'est bien ça nos oignons. Lorsque tous réunis travaillant du chapeau Sans mener pour autant une vie de château Nous creusons nos méninges pour un meilleur réseau  Pour laver notre linge dans une pluie de mots. Tous se sont rassemblés on dit en séminaire  Ce n'est pas, surtout pas pour des crises de nerfs Il y a les nouveaux tout plein... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

Pas trop duraille

Pas trop duraille  Avec deux petits choux me voilà dans le train Petits fils et grand père ici main dans la main Entourés de ces jeux qu'on donne aux gamins Nous faisons un voyage vers Amelie les bains Alors que hier encore je vivais au milieu D'adultes de mon âge c'est à dire bien vieux Me voici tout de go dans cette compagnie Si étrange ma foi celle des touts petits. En mon for intérieur je l'avoue que je prie Pour n'entendre de cris ou voir de maladie Qu'on se sent désarmé quand on est confronté  Aux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Retour vers le passé

  Retour vers le passé  C'est lorsque j'aperçois enfin ces toits de tuiles De ces rondeurs romaines dont je suis si friands C'est lorsque j'entrevois ces pins et ces platanes Que je me sens chez moi comme l'olive a l'huile. Si le soleil est là s'il est bien de la fête  Alors c'est la chaleur dans mon corps dans ma tête  Mais si le ciel est gris, si les nuages plombent Serais alors hélas d'une humeur un peu sombre. Il me semble humer ces odeurs ces fragrances De thym et de lavande et d'un peu de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Au pays des mirages

  Au pays des mirages Un jour que je m'étais assoupi sous un chêne  La tête reposée sur un tapis de mousses J'entrepris un voyage à mon insu, en douce Dont quelques souvenirs me reviennent à peine. Me voila bien assis sur un tapis volant Qui glisse dans les airs sans effort apparent Avec à mes côtés un djinn très imposant Dont les traits sont sévères et le sabre effrayant Quand il me dit mon prince je vous l'ai retrouvée  La fille du bédouin que partout vous cherchez Je remarque alors que je suis... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Balloté

Balloté Quand doucement porté par l'énergie du flot Quand un peu balloté en gardant les yeux clos Qu'on est ainsi bercé lentement sans un mot Étendu simplement en surface de l'eau, Même les yeux ouverts on y trouve repos Avec ce lâcher-prise on oublie tous ses maux Ramené en ces temps où on vivait dans l'eau Dans cette eau primitive d'où viennent les marmots. Tout le corps détendu les pieds et bras ballants La tête reposée sur un coussin gonflant On laisse dériver ses pensées dans le temps On devient plus léger qu'un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Grapillage

Grappillage Ces enfants qui réclament leur grand père à grands cris Quand la page exige tout autant mes écrits  Comment me partager entre ces deux désirs  Quand suis écartelé entre deux grands plaisirs ? D'un côté c'est la grâce, la tendresse et la vie Exprimées par deux êtres, jouets de leurs envies Quand de l'autre impatience que de se voir griffée  Pour voir naître des images à vous ébouriffer. Vous aurez deviné où va mon arbitrage Bien sûr vers les enfants afin qu'ils restent sages Si cela est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

Antidote

Antidote C'est à flots continus qu'elle submerge tout Dans l'écume de sang qu'elle répand partout Le monde est rempli à foison de souffrance Par cette sombre chose qu'on appelle violence. Comment ne s'étonner de sa folle puissance  Alimentée on sait par notre décadence  Lorsqu'on ne se bat plus que pour des différences La denrée la plus rare est bien la confiance. Qui n'en est pas victime ? La subir, l'éprouver  Dans les deux cas c'est sûr qu'elle va s'y retrouver Elle amorce des cycles qui n'ont jamais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

Les rythmes obsédants

Rythmes obsédants Au rythme syncopé des musiques modernes Aux tempos lancinants qui traversent le derme Les foules se pressent agitées de ces spasmes Que d'aucun assimilent à de profondes transes. Chacun vit dans sa bulle l'émotion singulière Suscitée par les sons qui partout le renversent Pourtant chacun partage à travers cette danse Communion muette de mille sœurs et frères. Il n'y a plus de mots mais c'est même langage De ces rythmes obsédants à travers mille peaux Mouvements synchrones dans un même voyage De ces gens... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

Harcèlement

Harcèlement Comme elles se bousculent les préoccupations De tout ce qu'il y a à faire, auxquelles je dois penser C'est bien tous les domaines qui posent des questions Régler tous les problèmes qui viennent me hanter. Je passe en revue les points qu'il faut régler Les rendez-vous à prendre, les lettres à envoyer Les papiers à fournir et les choses à rendre Il y a tant de choses qui ne peuvent attendre ! J'espère chaque fois qu'un jour ça finira Qu'il ne restera plus de ces embêtements Qui pourrissent ma vie par leur harcèlement... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

Migrations estivales

Migrations estivales Les colonnes se forment pour se précipiter Vers les rivages de la Méditerranée Bientôt elles engorgent les routes encombrées Lorsqu'elles convergent vers mêmes arrivées. Longues files indiennes bloquées sur l'autoroute Des grandes migrations de la belle saison Les moutons de Panurge ne nourrissent de doutes Lorsque tous ensemble ils quittent leurs maisons. Appel de liberté de ces jours de vacances On ne peut résister à leurs traitres avances Alors on se résigne à subir ces retards En espérant toujours... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]