26 mars 2019

Nous étions des enfants.

Nous étions des enfants. Les sommiers en ce temps grinçaient au moindre geste Les escaliers de bois gémissaient sous nos pas Les parquets protestaient des courses effrénées  Des gamins qu’on étaient en nos jeunes années. Les pantalons troués, les chandails déchirés  Les semelles éculées, les cheveux en bataille Ce qui nous importait c’est pas l’air qu’on avait Mais face à tous défis, de demeurer de taille. Défis qu’on se lançait inconscients des dangers La crainte de la mort ne hante la jeunesse La seule... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2019

Pensées souterraines.

Pensées souterraines. Nous avons tous au cœur des pensées souterraines Veille à ce que jamais elles ne deviennent Les maîtresses du jeu, qu’elles ne prennent les rênes Cherche les bonnes voies où la lumière règne. Le hasard t’offrira à tout moment des choix Inspire toi des cartes que te donnent les sages Pour monter dans la rame vers le meilleur passage Si tu ne sais pas bien là où aller tu dois.   Tu es un voyageur qui cherche ainsi sa route Comme tant de ces gens qui s’agitent autour Fais confiance au destin qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Elle ou moi ?

Elle ou moi ? Est-ce elle, est-ce moi, qui fit le premier pas ? Je ne saurai le dire, je ne m’en souviens pas. Pourquoi cette rencontre, à vous de me le dire Mais ne la rencontrer ç’aurait été bien pire. Depuis elle ne me quitte, partout je l’accompagne Mes jours, comme mes nuits, c’est toujours ma compagne Souvent elle surgit quand le sommeil me gagne  Ou au petit matin, aube sur les montagnes. Est-ce elle, est-ce moi, qui couchera ces mots Qui naissent ainsi de moi et coulent comme un flot ? Celui qui tient la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Limites

  Limites. Quelles sont les limites des grandes et belles choses, De ce qui nous dépasse, que mesurer on n’ose La beauté, ou l’amour, l’univers ou le temps  Voilà ce dont je parle, que si peu on comprend. On s’en nourrit pourtant, on y vit tout autant Mais a-t-on bien idée de ce qu’en est le sens ? Créations ou hasard, invention ou regards Et l’homme sur tout ça, est bien le plus bavard. Il lui faut des concepts pour comprendre le monde Ensuite il agit sans perdre une seconde  Son désir de pouvoir... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Contes et légendes

  Contes et légendes. Je fus bercé petit, de contes et légendes De ceux qui sont tout plein de ces êtres étranges De génies et de fées, de lutins et de djinns Et aussi de ces trolls, géants qu’on imagine. Je lisais sans trembler toutes les aventures Des héros face aux monstres de toutes natures Costumes et parfums, décors et armements Charmaient, par leurs couleurs, fort le petit enfant. Je voyageais pour eux tout autour de ces mondes Je franchissais le seuil des « il était une fois » Celui où l’impossible fait... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

Je ne sais qu’une chose...

Je ne sais qu’une chose. Pourquoi a-t-on si peur de notre fin mortelle Tant d’autres y sont passés, on les compte à la pelle Est-ce de n’exister qui nous fait de la peine Ou de ne pas savoir où cela nous entraîne. Moi je veux bien mourir mais au milieu des rires Je veux jusqu’à la fin me sentir juste vivre Profiter des instants de partage et d’amour Qui me seront offerts, jusqu’à ce dernier jour. Bien sûr c’est de souffrir qui reste ma hantise  D’impuissance ou douleur fussent-t-elle exquises De ne plus être... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2019

Si je ne peux...

Si je ne peux... Si je ne puis le dire qui le dira pour moi Le puits est si profond où gisent mes émois  S’ils ne voient la lumière qui la verra pour eux Quand aucune prière ne remplace nos yeux ? Oh combien de bâillons étouffent tant de bouches Et combien de crayons sont, qu’aucun doigt ne touche Tant de mots contenus qui restent sur la touche Tant de rage vaincue par des peurs trop farouches. Si je ne puis écrire qui écrira pour moi Qui aura tout vécu comme je l’ai fait moi Si je reste muet, si ma page se tait ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

A leur idée.

  A leur idée. J’ai si longtemps erré sur les bords de la page Cherchant, imaginant, mille et une images Que j’aurais à coucher alors sur ces rivages Je cherchais les mots, ceux dont j’aurai l’usage. J’ai beaucoup hésité avant même d’oser D’avoir la prétention de pouvoir partager Émotions et pensées, telles qu’en moi naissaient Privé de ce courage, d’en faire enfin l’essai. Qu’aurais-je pu leur dire aux humains, à mes frères  Qui n’ait été mieux dit par mille auteurs mes pères  Devais-je ajouter à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

D’Egat à Targassonne

D’Egat à Targassonne. Par un temps que l’on pu croire presque d’été  Tant le ciel était bleu et l’air à peine frais Le groupe s’élança à l’assaut de La Croix Qui domine EGAT et que gravir il doit. D’un pas très nonchalant sans allonger le pas Tous à ces discussions qu’ensemble tous on a On arrive sans peine à la première halte Où tous on va poser pour la photo qui épate. Après ce court arrêt pour jouir bien du spectacle De ce panorama qui sous nos yeux s’étale  Cette Cerdagne belle dans son écrin de neiges ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

A tous ceux qui m’ont fait.

A tous ceux qui m’ont fait. A tous ceux qui m’ont fait, pétri de cire blanche Qui m’ont pris dans leurs mains afin que je ne flanche Qui furent les tuteurs de ce très jeune plant Qui ouvrirent leur cœur à celui de l’enfant  Je veux dire merci de m’avoir tant donné  De ne jamais, jamais m’avoir abandonné  D’avoir su tenir bon face aux jeunes colères  Du petit sauvageon qui se roulait par terre. A tous ceux qui m’ont pris et serré dans leurs bras Qui ont pris mes chagrins pour les noyer d’amour A... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]