19 avril 2018

Quelques traits sur le papier

Quelques traits sur le papier. Aujourd’hui mes doigts sur la page, au lieu d’écrire ont dessiné  Des traits quelque peu improbables, d’où un petit homme est né  Lui ont-ils aussi insufflé une âme, cela j’avoue point ne le sait Mais le bonhomme pas très sage, m’a fait très vite un pied de nez. Mes doigts l’avaient sortis pourtant, de ce néant où il était  Le bonhomme n’est un géant, mais bien rebelle pourtant il est  Ainsi l’homme est né sans doute, de quelque Dieu un peu distrait Et aussitôt s’est mis... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2018

Dur comme fer

  Dur comme fer Certain, coquins, l’ont célébré Ils l’ont même je croie, chanté On le prétend barreau de chaise  Afin qu’en rien il ne déplaise  Peu le diront, mou, paresseux Il l’est quand ils ne sont heureux Ils le voudraient au garde à vous  Et pas piquer du nez à bout. Toute leur vie le croient glorieux Il l’est peut être à leurs yeux Au point qu’ils se pensent des dieux Jusqu’à hélas qu’ils soient trop vieux Sur ce point lorsqu’on interroge Celles dont ils souhaitent l’éloge Elles ont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

Un jour viendra

Un jour viendra. Il viendra bien ce jour où toute honte bue Les tyrans des agneaux seront tous devenus Où le ciel offrira mille vols de colombes Au lieu qu’on voit pleuvoir en tous lieux tant de bombes. On y croit à ce jour où l’argent en fumées  Disparaît sous nos yeux, ce n’est conte de fées Où la fièvre vorace qui consume les hommes Ne laissera de traces plus que fait une gomme, On espère ces temps où seul l’amour vivra Là dans le cœur de ces hommes qui n’étaient que des rats Où la paix régnera qu’il n’y aura... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

Le retour à la vie.

Le retour à la vie Le beau soleil revient, et balaye les miasmes Tout ceux accumulés, quand est bas l’enthousiasme La palette abandonne, ses couleurs les plus sombres  Éclatent à nouveau, les fleurs en grand nombre. La lumière efface, les malheurs sans contours Elle les rend légers, même pour les plus lourds Les nuits deviennent courtes, et laissent place au jour Quand la belle saison, est enfin de retour. Nos yeux restent les mêmes, mais ne sont plus pareils Ce qu’ils voient à présent, enfin les émerveille On ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

Je m’en irai...un jour.

Je m’en irai...un jour Je m’en irai un jour, sans trop laisser de traces De mon très court passage, dans le temps, dans l’espace Qui en aura regret, personne je l’espère  Sauf peut être la craie, sur l’ardoise par terre. Je m’en irai bientôt, bien trop tôt je le crains Non pas de ce partir, mais plutôt de la fin De tous ces mots d’amour, dont j’ai eu toujours faim Mais hélas vient ce jour, où tout nous paraît vain. Je m’en irai c’est sûr, sans regarder devant Où ne règne je crois, ce qu’on nomme néant  Ma... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

L’amour

  L’amour L’amour s’invite sans nos vies Sans qu’on l’ai souvent vu venir L’amour écho de nos envies Pour qui le temps voudrait mourir. Comme un élan en devenir Qui nous laisse souvent ravis Qui ne demande notre avis Hélas pourtant nous fait souffrir. L’amour se donne, ne se gravit On le partage sans l’affaiblir Il est léger comme un soupir Qui nous soulève du parvis. Pierre-Jean BOUTET cambredaze.canalblog.com  
Posté par Pierre Boutet à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2018

Iroquois.

  Iroquois. Depuis que je me livre, sans trop savoir pourquoi Pratique insolite, d’écrire n’importe quoi J’entend au fond de moi, rire un je ne sais quoi Me dire pauvre ami, tu devrais rester coi. La vie est ainsi faite il n’y a pas de quoi Tirer dessus ces flèches qui sont dans ton carquois  La vie c’est pas la fête, elle se moque de toi N’allume pas tes mèches, demeure sous ton toit. Le parcours que tu suis, est comme un fil de soie Tu proviens du cocon, il n’y a pas que toi Pour demeurer prospère,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

Pourquoi écrire encore ?

  Pourquoi écrire encore ? Pourquoi écrire encore quand tout a été dit Que les amours soient mortes ou les héros maudits Qu’au delà des étoiles, il est un paradis Que la terre est belle, mais pleines d’interdits. Pourquoi ajouterai-je encore quelques mots L’homme est trop rebelle, et il aime ses maux Quelle curieuse espèce, spirituel marmot Mais capable du pire, quand il est en troupeau. Que me sert de chanter de jolies ritournelles Quand nous croyons encore, à la vie éternelle  Quand nous ne voyons pas le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

Dans l’ocean Des mots

Dans l’océan des mots. Ma poésie se noie, dans l’océan des mots De ceux qui sont écrits, chaque jour à nouveau Dans ce fleuve énorme, qui charrie nos propos Elle n’est qu’une goutte, au milieu de ce flot. Graine de pissenlit, balloté par les vents Où donc germera-t-elle, dans quel cœur, en quel temps ? La bribe fragile de ma plume hésitante  Où se posera-t-elle, au bout de quelle attente ? Je lance chaque jour, quelques nouveaux messages Je ne sais bien à qui, cela est-il bien sage ? Ce sont comme des cris,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

Résolution

Résolution. Ces jours ci je le crains, mes pensées sont bien sombres Vous l’aurez deviné, la tristesse m’encombre  Est-ce le temps qu’il fait, qui m’influence ainsi Ou est-ce de songer, à la vie, qui s’enfuit ? Je n’ai pas peur, vraiment, du terme où l’on se noie Plutôt de la souffrance, que parfois j’entrevois Je suis de ces humains, qui ne craignent leur fin Mais je ne veux, avant, me tordre et en vain. C’est aveu trop banal, mais il me faut le faire Quand parler de ses peurs, c’est déjà un peu vaincre ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]