Plagiat.
Tous nous avons recours souvent aux mêmes mots
En les combinant bien pour tenir nos propos
Nous n’avons d’autre choix que ce vocabulaire
Que nous allons puiser dans mêmes dictionnaires.
Pourtant il est étrange de retrouver ses phrases
De retrouver ses vers repris à l’identique
La probabilité en tous cas nous indique
Qu il y a peu de chance que cela se produise
Par le fait du hasard qui aurait lors bon dos
Mais plutôt d’un plagiaire qui a repris ce lot.
Honte donc à celui qui pille ainsi plus d’un
Sans mettre guillemets pour afficher l’emprunt.
Nous sommes tous poètes bien sûr influencés 
Par tous les grands auteurs qui nous ont précédés
Mais même quand nous cherchons à bien les imiter
Nous respectons leurs textes sans oser y toucher.
L’objet de nos écrits demeure d’inventer
De trouver des formules encore inusitées 
Pour exprimer la vie, l’émotion, la beauté 
Il n’y a jamais de honte à cela le tenter.
Pierre-Jean BOUTET