Réhabilitons la guêpière 
Combien vous appréciez messieurs cette guêpière
Qui fait la taille fine à la moindre rombière
Qui poitrine et hanches moule tout aussi bien
Que ferait le sculpteur qui en joue de ses mains.
Prenez garde pourtant que ce ne soit guêpier 
Car la belle est forte à vous affrioler
Exposant au balcon tous ses plus beaux appâts 
Offrant à son mignon tout ce qui est plus bas.
Vous prendrez un gai pied à effeuiller la belle 
Enlevant le corset comme les jarretelles 
Qui pourrait bien alors oser jeter la pierre
À celui qui succombe ainsi à la guêpière.
Il faudrait être un saint pour ignorer ces seins
Ou même un archange pour n’enlever ces langes
Que vous vous nommiez Paul ou pourquoi pas Pierre
Vous céderez aux charmes des coquines guêpières.
Pierre-Jean BOUTET