Combien de pleurs ?
Combien de pleurs versés, sur des amours perdues
De façon magnifique, ou même convenue,
Combien sont exprimés, de ces profonds regrets
Qu’on a au fond de soi, de ces êtres aimés,
Des odes émouvantes, des sonnets délicats 
Complaintes déchirantes ou sanglots dits tout bas
Combien en ai-je lus, qui m’ont touché plein coeur
Que j’aurai pu écrire, pour dire ma douleur,
Celle que j’ai perdue, ne reviendra jamais
Je n’ai pas très bien vu, quand elle m’a quitté 
Ça s’est fait doucement, tout au fil des années 
Avant qu’un triste jour, j’ai dû réaliser,
Qu’elle n’était plus là, pour répondre aussitôt 
Quand elle était là, je n’y pensais pas trop,
C’était une évidence, une partie de moi
À laquelle je ne pense, sauf qu’elle n’est plus là !
Ne sais quand elle commence, puisque l’on naît avec
J’en ai maintenant conscience, qu’on ne lui fait de chèque 
Quelle que soit sa richesse, jamais on ne l’achète,
Un jour elle vous quitte, elle n’en fait qu’à sa tête.
Combien de pleurs versés, sur jeunesse enfuie
Avec mélancolie, quand la vie nous sourit
Combien sont exprimés, de ces profonds regrets
Qu’on a au fond de soi, d’avoir si fort été.
Des odes émouvantes, des sonnets plein d’éclats 
Complaintes nostalgiques, pleines de mots d’autrefois
Combien en écrirai-je, pour toucher votre cœur 
Combien vais-je en écrire, sur mes vieilles ardeurs ?
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com