Pas de souci.
Comment trouver un sens quand le mal est partout
Qu’est-ce que nous voyons du monde après tout
Sinon ce qu’on nous montre dans les écrans voyous
Quand à chaque instant, ils entrent tant chez nous ?
Comment croire aux mots, porteurs de tant de maux
Même si quelques uns portent jolis flambeaux,
À quoi donc se fier, à quelle propagande
Laquelle répondra aux urgentes demandes ?
Comment goûter la vie avec sérénité 
Quand on sait tant de gens qui en sont si privés,
Comment ne pas entendre les cris des indignés
Dans les vents qui parviennent à nos coeurs chagrinés ?
Comment alors ne pas, s’en protéger parfois
En regardant ailleurs, ignorer ces effrois
Se rappeler aussi, que le monde est beauté 
Partout encore où l’homme, ne l’a pas abîmé.
Puissante tentation, aussi, de s’isoler
De garder l’impression, qu’on ne sera touché 
Malgré ces craquements, de plus en plus violents
Qui annoncent sinistres, de mauvais changements.
On a la tentation, de croire comme autrefois
Quand on ne comprenait, les malheurs qui s’abattent
De penser que un dieu, tout cela nous envoie
Pour nous punir ainsi, de nos plus affreux actes.
Si nous sommes lucides, on voit ces engrenages
Depuis longtemps en place, ils ne sont en rien sages
Sans avoir nul souci, pour croître et pour grandir,
Ni du malheur des autres, pas plus de l’avenir.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com