Fascination
Langue de feu sur bois d'ébène 
Rouge et noir entrent en scène 
La braise au cœur du charbon noir
Éclair et cendres, brasier de gloire.
Fascination des grandes flammes
Qui flottent comme oriflammes
Les yeux brillant, la folie gagne
On se moque alors des blâmes.
Sur le ciel d'encre elles se détachent
Langues de feu, mille flammèches
Comme elles narguent comme elles fâchent
Tous ceux qui luttent, à la tâche.
Le feu qui se nourrit de l'air
Se nourrit aussi de la terre
De ces grands arbres hier si fiers
Et l'eau seule saura le vaincre.
Quatre éléments qui se disputent
Comment ignorer cette lutte
Langue de feu sur bois d'ébène 
Rouge et noir entrent en scène.
La braise au cœur du charbon noir
Éclair et cendres, brasiers de gloire
La destruction est si facile
La création est si fragile.
Pierre-Jean BOUTET