Euterpe éclipsée 
Ce soir de jalousie elle a pâli Euterpe,
Quand deux muses inspirées sont descendues sur terre
Elles ne jouaient pas elles étaient la musique
Leur jeu, je vous l'assure, relevait du magique.
La beauté, l'harmonie aussi la joie de vivre
Ont régné ces instants à nous rendre tous ivres
Des mélodies et rythmes dont tout l'air alors vibre
Les âmes et les coeurs volent tous enfin libres.
Ce n'est pas un spectacle ni une bacchanale 
C'est un moment de grâce comme on en vit peu
On découvre un monde où habite la foi
Où l'on n'a qu'une envie c'est de pleurer de joie.
Ce soir de jalousie elle s'est cachée Euterpe
Quand ces muses inspirées sont venues fouler l'herbe
Du village perdu au cœur des Pyrénées 
Qu'elles ont apporté pur bonheur à glaner.
Pierre-Jean BOUTET