Au pays des mirages
Un jour que je m'étais assoupi sous un chêne 
La tête reposée sur un tapis de mousses
J'entrepris un voyage à mon insu, en douce
Dont quelques souvenirs me reviennent à peine.
Me voila bien assis sur un tapis volant
Qui glisse dans les airs sans effort apparent
Avec à mes côtés un djinn très imposant
Dont les traits sont sévères et le sabre effrayant
Quand il me dit mon prince je vous l'ai retrouvée 
La fille du bédouin que partout vous cherchez
Je remarque alors que je suis habillé
D'un costume splendide tout de pierres perlé.
Une autre scène alors s'impose à ma mémoire 
Nous sommes dans une tente au milieu d'une foire
J'ai au creux de ma main une bourse garnie
Une fille est là parmi des ennemis.
Si vous voulez mon prince l'emmener avec vous
Il vous faudra payer bien plus cher voyez-vous
C'est alors que mon djinn transformé en dragon
Déchire griffes et dents tous ces hommes en mon nom.
Je suis un peu plus tard bien assis sur un trône
Je vois à mes côtés délicate et sereine
La fille du bédouin qui est à présent ma reine
Au cœur de ce palais que mangent les nuages
Et un dragon ailé survole le voyage.
Je reviens très souvent au pied de ce grand chêne 
En priant qu'à nouveau cette magie m'entraîne
Tant je veux retourner au pays des mirages.
Pierre-Jean BOUTET