IMG_0328

Lumières froides sur la neige
De grands éclairs bleutés posés sur un drap blanc
Aussi bleus que des yeux bordés de cils charmants
On devine bien l'eau frangées des grandes tiges
Des plantes que l'hiver encore un peu fige.
La neige enveloppe encore les paysages
Mais déjà déchirée par la fonte des glaces
On voit des arbres au loin qui sont en bonne place
Pour montrer le chemin, l'invite au voyage.
Dans tout le bleu saphir des grandes traînées bleues
On aimerait plonger on s'y sent bienheureux
Il y a tant de paix dans la scène exposée 
Qu'on voudrait là s'asseoir pour s'y bien reposer.
Comme je m'y attarde j'entends lors l'eau couler 
Tandis qu'elle se fraie un chemin dans les herbes
Je suis sûr qu'à l'instant j'ai ouï roucouler 
L'oiseau qui du printemps annonce la superbe.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com