image

Noirceurs
Il y a le savez vous, autour de nous des ombres
Elles y flottent partout, elles y règnent en nombre
Pour beaucoup d'entre nous, ce sont les heures sombres
Qui ont laissé des traces, au milieu des décombres.
Pour d'autres, il paraît, ce sont celles des esprits
De tous ces êtres chers, qui n'avaient pas de prix
De ceux qui sont partis, quand ce n'était pas l'heure
De tous ceux qui n'ont pas, eu leur part de bonheur.
Quant aux âmes inquiètes, elles craignent à raison
Ces menaces cachées, aux sources de leurs peurs
Parfois ce sont remords, qui les hantent, poisons,
Parfois ce sont reproches, qu'elles se font à toutes heures.
Toutes ces ombres planent comme oiseaux de malheur
Ou comme des regrets dont on se guérit pas
Elles sont des présences qu'on aimerait charnelles
Ou des menaces larvées que l'on craindrait mortelles.
On vit tous bien un peu, avec nos propres ombres
Elles ne vivent bien, qu'entourées de pénombre
Alors pour les chasser, recherchons la lumière 
Pour disperser ces voiles, qui pèsent sur nos paupières.
Nous avons tous en nous, cette part de noirceur
Prenons garde à ne pas, la prendre trop à cœur
Elle se nourrit si bien, de nos doutes et nos peurs
Pour faire alors barrage à nos temps de bonheur.
Pierre-Jean Boutet
cambredaze.canalblog.com