Inégalités

Une vie de labeur, et puis un jour ça cesse
C’est un événement qu’il nous faut tous connaître
Qu’elle soit de plaisir, ou bien de longs efforts
Au bout de ces efforts, il y aura un port.

Hélas pour beaucoup trop, le travail fait défaut
Ils vivent à l’envers, trop tôt mis au repos
Alors qu’ils le désirent, plus fort que tout le reste
Qu’ils se sentent inutiles et cela ils détestent.

Nous sommes inégaux, devant toutes ces choses
La santé, le travail, la famille et la chance
De belles déclarations n’y changent pas grand chose
Les uns vivent tout en haut, les autres la déchéance.

Pour le bonheur de tous, il convient de lutter
Ensemble et nombreux parfois pour bousculer
Des inégalités, toujours trop évidentes
Des injustices aussi, quand elles sont flagrantes.

Mais chacun est bien seul, devant sa destinée
On rame en solitaire, là où que l’on est né
Chacun espère alors qu’il va la rencontrer
L’âme sœur de sa vie pour son amour connaître.

On fait tous des efforts, pour être récompensés
Pour certains le hasard va à eux tout donner
Sans avoir de talent, fort ou particulier
Pour d’autres, hélas, la vie les aura oubliés.

Nous sommes tous égaux, en devoirs et en droits
Mais nous ne sommes pas, égaux devant le sort
Un destin singulier est notre commun ressort
Dans notre pré carré, nous pouvons avoir froid.

Pierre Boutet​

Tous droits réservés

image