Un deux trois,

je frappe sur mes doigts

Quatre cinq six,

parce que j’ai froid

Sept huit neuf,

là sous le pont neuf

Dix onze douze,

Y a pas de pelouse

 

Un deux trois

Il n’y a pas que moi

Quatre cinq six,

A y être assis

Sept huit neuf

Des jeunes et des veufs

Dix onze douze

Des femmes jalouses

 

Un deux trois

Parfois on y croit

Quatre cinq six

A sortir d’ici

Sept huit neuf

Dans des habits neufs

Dix onze douze

Mais toujours la bouse

 

Un deux trois

Donnez nous un toit

Quatre cinq six,

Ou un p’tit garni

Sept huit neuf

Où faire cuire un œuf

Dix onze douze

On veut bien du flouze

 

Un deux trois

Vous étonnez pas

Quatre cinq six

Si on dit pas merci

Sept huit neuf

On craint pas les keufs

Dix onze douze

On les nique par douze.

 

Pierre BOUTET

Tous droits réservés