22 avril 2017

Le fil

Le fil Il est venu un jour où j'ai trop vu le fil Je tirais la bobine je suis un très bon fils Ma vie était tracée, juste la dérouler Tout était déjà prêt pour me laisser guider. La voie était si claire aussi les aiguillages La suivre sans questions c'était là le plus sage On avait décidé depuis déjà longtemps Ce que je devrais être aux yeux de mes parents, La fibre littéraire était ancrée en moi Les grands auteurs aussi faisaient partie de moi Je devais enseigner le siècle des lumières Être un portevoix des idées de Voltaire. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2017

Guetteur

Guetteur J'ai regardé au Nord Avec des yeux d'espoir Comme un chercheur d'or Tâtonnant dans le noir Vers le Sud j'ai tendu Un bien soucieux regard Comme si m'étais due La chance du hasard Quand vers l'Ouest j'ai porté Des yeux bien fatigués Je n'ai vu qu'un été Qui las y finissait C'est vers l'Est que j'ai vu Qui arrivait vers moi La pluie tant attendue Et cette eau que l'on boit Car je suis le guetteur Au milieu du désert Celui dont on se sert Pour écarter la peur Tous les jours que dieu fait C'est du haut de la tour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

Etrange liaison

Étrange liaison J'ai vu grandir un arbre tout au long des années D'une pousse timide c'est un géant qui est né Hier je dominais son fragile feuillage Je grimpe dans ses branches tant il a pris de l'âge, Vigoureux compagnon de mes jeunes années À présent je suis bien sous sa large futaie Ma vie est un clin d'œil pour sa longévité J'ai gravé sur son tronc la date où je suis né. J'ai planté d'autres arbres mais lui il est spécial C'est un courant qui passe avec ce végétal Dans mon dos appuyé sur l'écorce rugueuse J'ai souvent... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 avril 2017

Ton pacte

Ton pacte Tu auras beau retourner mille fois dans ta tête Les pourquoi, les comment, ce jusqu'à perpète Tu n'auras de réponse à tes questions inquiètes Le monde est comme ça il faut que tu l'acceptes. L'injustice y règne aussi la cruauté Les actes généreux y sont aussi légion La laideur y côtoie les plus grandes beautés L'homme écartelé entre altruisme et passions. On te dira bien sûr personne n'y peut rien Car il en est ainsi depuis le fond des âges Quelle que soient les paroles des sages L'homme est toujours coupable du... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

Il faut que tu mentes...

Il faut que tu mentes.. Mante religieuse tu es mal décrite Ce que tu recueilles ce ne sont que tes proies Comment donc se fier à tes airs hypocrites Car tu ne pries pas, ce malgré qu'on le croit. Trompeuse apparence malgré la transparence Dans ta belle prestance ne faut avoir confiance Que tu es à l'image d'un monde en trompe l'œil Où il y a tant de gestes qui conduisent au cercueil. Mante religieuse tu peux toujours prier Et dévorer tes mâles ces tigres de papier Mais tu ne m'auras pas par tes mines timides Ne croit pas que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

M'entends-tu ?

M'entends-tu ? Un oiseau qui plane dans l'air devant moi Réveille l'envie de voler vers toi Il semble si libre d'aller où il veut De te retrouver c'est mon plus cher vœu. Où es-tu, M'entends-tu ? La brise agite doucement les feuilles Je ne voudrai pas que toi tu m'en veuilles Je viendrai bientôt souffler dans ton cou Ces mots que tu aimes, ces jolis mots doux, Où es-tu, M'entends-tu ? Un papillon rouge taquine une fleur Je butinerai moi aussi ton cœur Tes robes et jupons je les froisserai Et ta douce peau je caresserai, Où... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2017

En mieux

En mieux Je vois par la fenêtre brillant sous le soleil Les pentes enneigées de mes si chers sommets Il ne m'en faut pas plus pour que je m'émerveille Du spectacle éternel qu'ils savent me donner, Il n'a pas du changer depuis bien des années Moins que les hommes pensent que le monde l'a fait Je ne puis éviter de me dire en moi même Qu'un homme du passé en voyant cette scène Aurait tout comme moi ressenti cette paix Ce même sentiment de calme et de beauté Nous avons le progrès et l'électricité Nous sommes mieux dotés que eux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

L'appel

L'appel Ça ne change jamais c'est la tour de Babel Les hommes n'ont toujours répondu qu'à l'appel De leurs propres intérêts de tribus et de clans Sans vraiment comprendre qu'ils sont du même sang. Quels que soient leurs progrès ou leurs connaissances Bien qu'ils vivent ensemble, en ont-ils conscience ? Sur la même planète, que leurs sorts sont liés À travers leurs querelles ils semblent l'oublier. Ils sont plus attentifs à ce qui les sépare Religion, coutumes, langues et cultures Alors qu'ils sont tous descendants des hommes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

Les espoirs de jadis

Les espoirs de jadis Mais à qui est-il donc ce vieux genou qui craque Où sont les muscles ronds dont j’étais fanfaron ? Parti le ventre plat et l’abdomen de plomb J’entends de ma jeunesse une porte qui claque Mais à qui sont ces doigts plus gourds et maladroits Où est-il ce beau dos qui me tenait si droit Et cette chevelure qui me masquait les yeux Quand jeune, je glissais des regards malicieux ? Mais à qui est ce souffle devenu un peu court Où sont passées ces dents, cette ivoire d’antan Où est le fier à bras qui était si... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2017

Les copains d'alors

Les copains d'alors Ah la chaude amitié, ah les copains d'alors Lorsque l'on était jeune que l'on courrait dehors Qu'on découvrait la vie dans quelques corps à corps Dans ces luttes viriles dont nous rions encore, Ah parcourir les bois, vivre des aventures Et à la belle étoile écouter la nature Autour d'un feu de camp crier à pleins poumons À réveiller l'écho renvoyé par les monts. Quand le sac sur le dos, nous suons dans la pente Que sans dire un mot, pourtant on ressente Cette forte émotion d'être si bien ensemble Avec des amis... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]