31 juillet 2017

Sans un mot

Sans un mot Puisque tu n'as rien dit, faut-il aussi me taire Supporter en silence ton exil volontaire Ne poser de questions, n'être même en colère  Lors que tu es partie, que je ne sais que faire ? Tu m'as laissé hier, sans un mot, sans un cri Avec sur le visage une expression meurtrie Comme si le pire j'avais pu commettre Que tu étais pourtant seule à connaître. À me sentir coupable sans savoir la raison Je me sens lamentable et le coeur en prison Du fauteuil à la table, vois-tu je tourne en rond Je me sens... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 juillet 2017

Renoncement

Renoncement Arriverai-je un jour à écrire un poème  Sans convoquer le vent, les nuages ou la mer Sans invoquer l'oiseau, la musique dans l'air Sans ce que la nature m'offre et que j'aime ? Arriverai-je aussi à te dire je t'aime Sans évoquer tes yeux, ta bouche ou tes mains Sans dire ta douceur tout au creux de tes reins Sans tout ce que ton corps m'offre et que j'aime ? Trouverai-je des mots qui ne soient description De ce qui tant m'émeut et dont j'ai vraie passion De ces mille beautés qui s'offrent à mes yeux ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2017

La tarte tatin

  La tarte tatin Tu as peint un pantin sur la tarte tatin Tu m'as pris la main , te tente le matin Tu as joli teint bronzé de vrai latin Tu feras sous mes soins un très goûteux lapin. Tu n'es qu'un gamin grandi dans le satin Mais je te sais malin plus que n'est ton cousin Tu vas à fond de train et tu mènes grand train Tu sais être câlin et aussi plein d'entrain. Tu as point ce matin car tu n'es pas un saint T'es plutôt un coquin avec ton air mutin Donne moi donc la main nous irons dans un coin Manger lors de ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2017

Gloire factice

Gloire factice Proche et si lointaine, même à portée de main Mais si indifférente à moi pauvre humain Elle glisse souveraine, regards ébahis De ses fans en délire sous leurs yeux éblouis. Sourires convenus dans la lueur des flashs La star qui déambule n'a peur que du clash Du faux pas ou du geste celui qui la perdra À la moindre erreur elle dégringolera. Nous faisons ces idoles, adorées un moment Puis elles disparaissent avalées par le temps L'idole qu'on adore ou celle qu'on immole Chacune à son tour aura rempli son... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2017

Un paradis ?

Un paradis ? Une vie de délices qui n'aurait pas de fin Boire jusqu'au calice les alcools les plus fins Entrer toujours en lice en champion invaincu Échapper au supplice d'un sort trop convenu Son cours aurait méandres toujours renouvelés  Jamais le même lit, dans la même journée  L'ennui serait banni de l'univers entier Au plaisir cette vie serait lors consacrée. N'avoir aucun souci de toute éternité  Quand tout reste soumis à votre volonté  Qu'il suffit d'y penser pour être exaucé  Qui y... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2017

Deux vies

Deux vies Toute une vie entière passée à rechercher Toute une vie vécue comme entre guillemets Points d'interrogations là semés par milliers Beaucoup trop de questions pour penser à aimer. Une vie consommée et passée à côté  De ce qui vraiment compte, à oublier d'aimer Qu'importe les réponses si n'y est révélé  Que ce qui vraiment compte, c'est bien d'abord d'aimer. Trop questionner demain, ne pas voir la journée  Vouloir la vérité et pourtant se tromper Vivre parmi les hommes cependant à côté  Ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2017

Un chat

  Un chat À peine un frôlement, un miaulement peut-être  Une ombre est passée là dessous ma fenêtre  Furtive passagère, sa légèreté  N'a d'égale on sait que sa rapidité. Innocence apparente du prédateur futé  Combien impitoyable pour rongeur égaré  Sa lascive présence qui nous fait oublier Ses griffes et ses dents oh combien affûtées. De grands cils qui se posent sur paupières plissés Une peau qui frémit sous caresse esquissée  Une queue qui balaie l'espace autour de lui Le chat... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2017

Vertige

  Vertige Je me suis arrêté un jour sur le trottoir Sans savoir la raison comme aveugle de voir Saisi d'un grand vertige, un poids sur les épaules  À me dire soudain, il n'y a rien qui colle. Qu'ai je donc décidé de tout ce que je fais Ne suis-je programmé comme un robot en fait De ces automatismes dont tous mes jours sont faits De ces actes identiques lesquels sont de mon fait ? De ces routes suivies, des chemins empruntés  Combien y en a-t-il que j'ai pu seul tracer ? De ces choix calculés, des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2017

À contretemps

  À contretemps Assourdi, écrasé par ce très grand vacarme La musique sortie des amplis trop forcés  Je les vois s'agiter, sur la piste danser Mouvements effrénés dépourvus de tout charme Plus aucune mesure, ni même d'élégance  Saoulés de ce bruit, de ces corps en cadence L'alcool et la chaleur ont vertus hypnotiques Ce sont des sensations pour quelques fanatiques. Tous ces rassemblements avec tant de gens Pour ne pas s'écouter pour ne pas se parler Juste pour s'enivrer de boissons et de bruits Juste... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2017

Les lois de la nature

  Les lois de la nature Dans les forêts qui hurlent comme une prophétie Dans ces forêts qui brûlent dans ces massifs roussis La vie vaporisée monte certes au ciel Pour ne laisser des sols que ceux artificiels. De tous ces paysages qui semblaient éternels De ces crêtes orgueilleuses qui dominaient la mer Ne restent que des cendres et de la poussière  Un désert froid et gris comme fruit criminel. Dommages conséquents pourtant si symboliques Étincelle allumée pour des dégâts critiques Pour un geste de l'homme... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]