2F3C7B48-BC33-4E4F-B8E2-F79BBF581AA3

Danseurs.
Un, deux, trois troncs, tout perdus dans la neige
Ce n’est point là forêt, ou du moins pas encore
Juste deux trois bouleaux, perdus dans le décor
Parés de ces couleurs blanc et noir, or ou beige.
Trois arbres bien plantés profondément en terre
Qui dressent fièrement leurs élans volontaires
Ils paraissent danser leurs branches sont des bras
Des derviches tourneurs certes ils ne sont pas.
Silhouettes élégantes dans leurs robes d’hiver
Ils arborent sans fards leur allure altière 
En trio avancé d’une famille entière 
De la grande forêt, ils peuvent être fiers.
Regardez leurs tenues qui paraîtraient sévères 
Debout et blanc vêtus, comme en cimetière
La vie est présente dans la belle couleur
Qui teinte leur tronc d’une note de chaleur.
Ils sont certes immobiles mais semblent avancer
D’une belle démarche qui semble chaloupée 
Pour dire on est là, il faut nous respecter
Laissez nous longtemps vivre dans ces belles forêts !
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com