Rabat-joie.
Je sais bien sûr écrire et sur tout et sur rien
Bien aligner des vers que certains trouvent bien
La poésie sait faire et s’adapter à tout
A des choses futiles, ou traiter du grand tout.
Si j’aime m’évader sur les tapis volants
Si j’aime à voyager sur ses accents chantants
Cependant je m’essaie aussi à ce qu’elle porte
Ces idées sur la vie, celles qui nous importent.
Quelle que soit mon adresse à dire nos angoisses
Et quel que soit mon stress à vivre cette poisse
Elle me permet d’aller où je n’irais sinon
Lors je m’y aventure, que j’ai raison ou non.
J’évacue grâce à elle un peu mes idées noires
Conjurant les malheurs, gardant lueurs d’espoir
J’ai du mal à l’idée de ce que sont les hommes
Du pire et du meilleur, m’en faut faire la somme.
Je ne changerai pas, cela fort je le crains
Si vous attendez ça, ce ne sera demain
Je resterai poète, sans doute épicurien 
Mais aussi rabat-joie, et ça je n’y peux rien.
Pierre-Jean BOUTET
cambredaze.canalblog.com