image

Je l'entends qui ricane....
 
Je suis une évidence qu'on préfère ignorer
Je suis une constante qu'on oublie d'intégrer
Je suis une présence souvent dissimulée
Je suis toujours patiente, on ne peut me voler.
 
À ma sourde insistance, on veut se dérober
Et ma seule existence, on voudrait la nier
Il y a de l'insouciance, à ainsi m'éviter
Aussi de l'inconscience, à vouloir m'échapper.
 
Jamais je ne m'élance, sur qui vais emporter
Je mets dans la balance, le hasard et le dés
J'augmente la cadence, quand votre humanité
Augmente souvent mes chances, de pouvoir la faucher.
 
Et jamais je ne pense à devoir m'arrêter
Malgré ma persévérance, ne cessez d'augmenter
Partout votre présence et tous vos vils méfaits
Je continue ma danse, pour un peu vous freiner.
 
J'aurai ma récompense, après tous vos excès
Après folles dépenses, que tous vous engagez
Quand toutes les défenses, dont vous vous protégez
Feront place au silence qui à moi tant m'agrée.
 
Pierre-Jean Boutet
cambredaze.canalblog.com