21 février 2017

Question

Question Quand je m'interroge mais qu'est-ce que l'homme J'avoue j'ai bien du mal à répondre à cela Car l'Homme voyez-vous c'est bien aussi la femme En l'espèce à vrai dire la langue est comme ça. Mais si à travers l'homme, vous percevez le mâle Cela change les choses en bien comme en mal Car par ses attributs l'homme souvent s'arroge D'être de sa tribu le chef qu'on ne déloge. Dans l'époque moderne, l'homme a bien du mal À se faire reconnaître comme mâle dominant C'est sa part féminine qui mène parfois le bal Il peine parfois... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2017

Paroles...

Paroles... Le bal des ambitions est bien dérisoire C'est pourtant bien souvent lui qui fait l'histoire Quand l'écho des égos tous avides de gloire Résonne haut et fort au milieu de la foire. Le vent des promesses souffle en tempête De quoi bien étourdir les cœurs et les têtes Sur leur apparence et leur belle allure Ils s'en vont séduire les foules au cœur pur. À la complexité, qui tous nous dépassent C'est la simplicité en tour de passe-passe Aux dangers effrayants qui s'élèvent partout C'est le repli sur soi et nous seuls... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2017

Dialogue singulier

Dialogue singulier J'ai ouvert ce matin un curieux dialogue Avec ce qui paraît un parfait démagogue Qui sait si bien flatter les foules et les gens En promettant toujours peu d'efforts, plein d'argent En désignant bien sûr quelque bouc émissaire Pour faire bonne mesure il faut des adversaires Si possible assez faibles, dans l'idéal muets Qu'on pourra désigner sans gros risques et sans frais, Il faut dire aux peuples ce qu'ils aiment entendre Et jouer sur leurs peurs ce qu'ils peuvent comprendre Défendre des idées simples et qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2017

Au pays des éléphants ....républicains

Au pays des éléphants...républicains Ils sont navrants, ils sont risibles Tous ces tristes pantins qui se croient invincibles Comment tous ces vieux peuples tous imprégnés d'histoire Ont-ils pu à ce point les mettre au pouvoir ? Si ce n'était tragique, je voudrais bien en rire Même s'ils sont comiques, dans leurs gestes, ces pitres Qui se voient tout puissants au sommet de l'empire Tout comme des enfants à qui on donne un titre. Et pour bien se prouver qu'il n'y a plus d'obstacles Ils s'en vont tout casser, se donner en spectacle... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]