05 juin 2017

La rage des vaincus

La rage des vaincus Elle résonne toujours la rage des vaincus Qui rêvent des batailles qu'ils n'auraient pas perdues qui dénient au champion le moindre avantage Et rêvent de combats qui sont ceux d'un autre âge. Regardez-les crispés, sourires convenus À refaire le film comme ils l'auraient voulu À rejouer des scènes comme on n'en veut plus À réveiller des lunes comme on n'en fait plus. Lors que le monde change, sous leurs yeux égarés Ils restent aveugles et sourds leurs stratégies grippées À creuser dans l'ornière où ils vont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juin 2017

Comme un petit tour de valse

Comme un petit tour de valse Voyez les pirouettes sur ce théâtre d'ombres Les uns quittent la scène lors que d'autres y montent Les sourires vainqueurs suivent les mines sombres Dans ces jeux de pouvoirs il n'y a pas de honte. Ce sont même costumes qui occupent les lieux Qui bien se revendiquent que d'avoir mêmes dieux Voyez comme ils dansent car ils ne sont que pions Au service croit-on de la belle nation. Ce sont cérémonies et autres mascarades Il faut bien célébrer le départ camarades Ainsi que l'arrivée de ces nouveaux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

Carrières

Carrières Compagnons, camarades, refusons les bravades Refusons les flonflons et aussi les parades Toutes ces illusions sachez qu'on nous ballade Pour faire diversion, éviter l'algarade. Compagnons, camarades ne perdons pas de vue Ce pourquoi nous avons un jour été élus Défendre des plus faibles surtout le point de vue Afin que le bonheur ils l'aient aussi vécu. Compagnons, camarades prenez garde au piège Que constitue toujours le fait d'avoir un siège Quand on y est assis bien souvent on gamberge Pour y rester d'abord, ça... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

Le grand déba...llage

Le grand déba…llage La France l’attendait ce débat de l’année De les voir s’affronter les champions nez-à-nez De comprendre vraiment ce que chacun voulait Faire pour un pays qu’ils disent aduler. La grande mise en scène a été déployée Car il faut bien un cadre digne des envolées Auxquelles tous les deux ont du bien s’entraîner Pour convaincre le peuple d’aller pour eux voter. Roulement de tambour, le suspense est au comble Mais voici que d’emblée la candidate plombe De mots caricatures qu’elle veut assassins Le candidat candide... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

Si c'était seulement un film comique ?

Si c’était seulement un film comique…. Monsieur le président de Nord Amérique Vous vous prenez toujours pour un très grand comique Le monde vous apparaît comme un grand théâtre Télé réalité où jouer les bellâtres. Monsieur le président je crains que cette mèche Que fier vous arborez avec son teint de pêche Ne cache trop un front où la pensée est sèche Et que vous décidiez comme on va à la pêche Monsieur le président certes vous êtes élu Mais je crois tout au fond à un malentendu Vous-même réalisez que vous n’auriez pas dû Vous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

Pas Charybde si Scylla

Pas Charybde si Scylla J’ai perdu mon latin dans de sombres cuisines Au milieu des tambouilles qui tous les jours nous minent J’ai perdu ma boussole, où est passé le Nord Quand tout le monde parle et quand autant ont tort. Je ne vois plus le cap d’aucune péninsule Quand la haine avance et la bonté recule Je ne sais plus très bien, plus en quel alphabet Je dois lire et entendre tout ce qui me déplait. Je cherche la lumière parmi tous ces brouillards Que répandent à plaisir des gens bien trop bavards Je voudrai démêler l’écheveau... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2017

Ventre affamé

  Ventre affamé…   Il est plaisant à voir jeunesse triomphale Langage policé et sourire vainqueur Oh combien de séduire il a toujours à cœur Méprisant les critiques, ignorant les cabales.   Il a toute la force d’un futur grand leader Qu’y-a-t-il sous l’écorce y trouve-t-on un cœur Il bouscule les lignes de tous conservateurs Son projet il présente comme très novateur.   Il a en face d’elle une vraie combattante Qui cache bien son jeu, langage... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2017

Antialcoolique

  Antialcoolique... J'ai aimé cette femme elle m'avait à la colle Hélas ça n'a duré car elle aimait l'alcool J'ai aimé cette vie elle était à la coule Hélas ça n'a duré puisque l'alcool y coule J'ai gravi des sommets, j'ai franchi bien des cols Mais ce n'était jamais à l'aide de l'alcool J'ai appris bien des choses et ailleurs qu'à l'école  Mais je n'ai rien trouvé dans aucun verre d'alcool. On connaît tous la mouise et certains ont du bol Mais à la connaissance c'est pas faute à l'alcool La vie nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 avril 2017

Révolution

Révolution L'entendez-vous gronder le peuple souverain Qui en a plein les bottes et bien trop sur les reins L'entendez-vous qui prend bientôt entre ses mains Ce que lui avez volé, à savoir son destin ? Il n'a pour s'exprimer pas ces mots bien choisis Que vous dans vos salons avez si bien appris Mais il sait ce qu'il veut, aussi ce qu'il refuse Sa pensée n'est en rien ni pauvre, ni confuse. Combien de temps encore croyez-vous qu'il pourra Avaler ces couleuvres qu'ils ont pour tout repas Ces miettes des gâteaux dont vous vous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2017

Occulte

Occulte   Il serait du pouvoir une face obscure Qu'on en ait le soupçon d'ailleurs il n'en a cure Il ferait nous dit-on la pluie et le beau temps Pour ruiner l'adversaire depuis la nuit des temps.   Imaginez un peu une cellule grise Que dis-je plutôt sombre dont le pouvoir se grise Propre à manipuler à son gré l'opinion Par de gênantes et tardives révélations.   À l'heure d'Internet où l'on sait tout sur tous Il suffit de gratter pour révéler à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]